Cavenette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une cavenette est une caisse de verre[1] parfaitement peinte, composée de 6, 9 et 12 flacons carrés[2], formant une branche importante du commerce dans la traite négrière. Ces flacons sont destinés à contenir de l'alcool qui sera échangé, entre autres marchandises, contre des esclaves.

À l'origine fabriquées en Hollande, La Rochelle avec sa verrerie de Lafons réussi à les reproduire[3]. Le fils de M. Dumeny (Nicolas-Joachim) fonda à Nantes, en 1783, une autre verrerie pour y fabriquer principalement des cavenettes[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Saugera, dans son ouvrage sur le navire négrier "La Bonne-Mère",2012, Nantes, Les Anneaux de la Mémoire, (ISBN 9782913921030) page 176, donne le nom de « canevette » et la qualifie de « caisse en bois compartimentée ». Dans le même ouvrage, page 172, la reproduction d'une page du journal de traite (1814) de ce navire laisse voir le terme de « cannevette ».
  2. Saugera, op. cit., page 132, leur donne une contenance individuelle de 1,39 litre.
  3. Ephémérides de La Rochelle de J.B.E JOURDAN volume 2, en date du 15 mars 1757
  4. Registre des mandements de la chambre des comptes de Nantes. La définition de la cavenette varie. Voir en ce sens Alain Yacoub, Journaux de bord et de traite de Joseph Crassous de Médeuil, Paris 1996, Karthala-CERC, (ISBN 2-84586-208-3), page 49.

Voir aussi[modifier | modifier le code]