Cathédrale Saint-Adalbert d'Esztergom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale Saint-Adalbert d'Esztergom
Image illustrative de l'article Cathédrale Saint-Adalbert d'Esztergom
Présentation
Nom local Nagyboldogasszony és Szent Adalbert Prímási Főszékesegyház
Culte Catholique romain
Type Primatiale, Cathédrale, Basilique mineure
Rattachement Archidiocèse d'Esztergom-Budapest
Début de la construction 1822
Fin des travaux 1869
Style dominant Néo-classique
Géographie
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Commune Esztergom
Coordonnées 47° 47′ 56″ N 18° 44′ 11″ E / 47.798889, 18.736389 ()47° 47′ 56″ Nord 18° 44′ 11″ Est / 47.798889, 18.736389 ()  

Géolocalisation sur la carte : Hongrie

(Voir situation sur carte : Hongrie)
Cathédrale Saint-Adalbert d'Esztergom

La cathédrale Saint-Adalbert (en hongrois : Nagyboldogasszony és Szent Adalbert Prímási Főszékesegyház) est un sanctuaire catholique de la ville d'Esztergom, dans le nord de la Hongrie. Église-mère de l'archidiocèse d'Esztergom-Budapest, elle porte le titre de primatiale et de basilique mineure.

Édifiée à partir de 1822, elle succède à une ancienne cathédrale médiévale ruinée lors d'une bataille contre les troupes ottomanes. Franz Lizst compose et exécute la « Missa solennis zur Einweihung der Basilika in Gran », dite « Messe d'Esztergom » (Gran étant le nom allemand de la ville) à l'occasion de la dédicace du sanctuaire en 1856.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édifice actuel succède à une église médiévale érigée durant le règne du roi Étienne Ier, probablement entre 1001 et 1010. L'installation d'un évêque quelque temps plus tard en fait la première cathédrale de Hongrie. Ruinée à plusieurs reprises, notamment à l'issue d'un important sinistre au XIIe siècle, la cathédrale est dévastée lors des combats consécutifs à l'invasion ottomane en 1543. L'archevêque prend la fuite et se réfugie à Bratislava.

Seule rescapée des combats, une petite chapelle de style Renaissance édifiée par le cardinal Tamás Bakócz en 1506.

Il faut attendre presque trois siècles pour que soit rétabli l'archevêché d'Esztergom en 1820, ce dernier étant consacré siège primatial de Hongrie par l'archevêque Sándor Rudnay. Le début des travaux de construction de la nouvelle primatiale débute deux ans plus tard. Ils se poursuivent jusqu'en 1869.

Architecture[modifier | modifier le code]

Les travaux du nouveau sanctuaire sont confiés à l'architecte Pál Kühnel. Ce dernier dessine un édifice inspiré du néo-classicisme, intégrant un portique et un dôme monumental à douze baies rectangulaires, cantonné de colonnes corinthienne. De part et d'autre de la façade, deux campaniles bordés de pilastres sont coiffés de dômes plus petits.

La cathédrale, non orientée, tourne son abside vers le nord. Elle se base sur un plan rectangulaire et est éclairée par une série de baies hémicylindriques. Ses dimensions impressionnantes en font l'une des plus grandes églises de Hongrie : la longueur totale de l'édifice atteint ainsi 118 mètres pour 49 mètres de largeur. Le dôme est la partie la plus élevée de l'édifice et culmine à presque 100 mètres.

La crypte abrite les tombeaux des cardinaux hongrois depuis Ambrus Károly. Parmi les prélats qui y sont inhumés, notons ainsi le cardinal József Mindszenty, réfugié à Vienne après l'invasion soviétique de 1956. Décédé en exil en 1975, son corps n'est rapatrié qu'en 1991, ce dernier ayant émis le vœu de ne retourner en Hongrie qu'une fois le dernier soldat soviétique évacué.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :