Château de la Magione

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Castello della Magione)
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec la forteresse de l'Ordre de Malte située à Magione (Ombrie)
Château de la Magione
Image illustrative de l'article Château de la Magione
Présentation
Fondation ChristianitySymbolWhite.PNG Bénédictins 1140
Reprise Drapeau de l'Ordre du Temple Templiers 1290
Drapeau des chevaliers hospitaliers Hospitaliers 1312
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Toscane
Province Sienne
Ville Poggibonsi
Coordonnées 43° 27′ 25,36″ nord, 11° 09′ 30,87″ est[1]

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Château de la Magione
Château de la Magione

Le Château de la Magione (en Italien, Castello della Magione) aussi connu sous le nom de Magione di San Giovanni al Ponte, ou Spedale di san Giovanni in Jerusalem alla Magione est un extraordinaire ensemble de constructions romanes qui remonte au XIe siècle, situé à Poggibonsi, dans la province de Sienne, en Toscane.

Historique[modifier | modifier le code]

L'édifice s'apparente plus à une commanderie qu'à un château en tant que tel[2] et semble avoir appartenu jusqu'en 1312 à l'ordre du Temple. Ce fut d'abord la propriété des moines de l'abbaye bénédictine Saint-Michel de Poggio Marturi pour une période allant de 1140 à au moins 1228[3]. À la suite du procès de l'ordre du Temple, il fut remis aux Hospitaliers.

Après être passé dans les mains de différents propriétaires, le , le Comte Marcello Alberto Cristofani della Magione l'achète et en fait le don patrimonial pour le siège magistral de la Milizia del Tempio à constituer.

Une commanderie templière[modifier | modifier le code]

Poggibonsi était le chef-lieu d'une commanderie templière, installée à proximité de la Via Francigena et qui était empruntée par les pèlerins qui se rendaient à Rome. L'acquisition semble avoir été tardive puisqu'on ne trouve pas mention des Templiers avant l'année 1290[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Anthony Luttrell (rédacteur de l'article), Victor Mallia-Milanes (Directeur) et Malcolm Barber (contributeur), The Military Orders : History and Heritage, vol. 3, Ashgate Publishing, , 306 p. (ISBN 978-0-7546-6290-7, lire en ligne), « Hospitaller historiography: Heritages and Heresy »
  • (it) Bianca Capone, Loredana Imperio et Enzo Valentini, Guida all'Italia dei Templari, Edizioni Mediterranee, , 327 p. (ISBN 978-8-8272-1201-1, lire en ligne)
  • (it) La chiesa di san Giovanni in Jérusalem alla Magione di Poggibonsi, Sienna, L. de Filla et al.,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article en Italien
  2. Luttrell 2008, p. 6
  3. a et b Capone, Imperio et Valentini 1997, p. 146

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]