Cassandra (péninsule)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La péninsule de Cassandra (en grec : Χερσόνησος Κασσάνδρας, Chersónēsos Kassándras) est la péninsule la plus occidentale de la Chalcidique.

Elle tire son nom de la cité antique de Cassandréia.

Géographie[modifier | modifier le code]

La péninsule de Cassandra est située entre le golfe Thermaïque à l'ouest et le golfe Toronéen à l'est. Ces deux golfes communiquent entre eux par le canal de Potidée, creusé dans l'Antiquité à travers l'isthme qui relie au nord la péninsule à la Chalcidique près de Potidée et Nea Potidea (en).

Son territoire est partagé depuis 2011 entre les dèmes de Cassandra (qui a absorbé le dème de Pallini (en)) et, pour une petite partie, Nea Propontida.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom antique de la péninsule de Cassandra est Pallène (Παλλήνη). Elle abritait les cités antiques de Sané (en), Mendé (en), Scione, Therambos, Égé, Néapolis (en), Aphytis (en), la plupart colonies d'Érétrie. Au Ier siècle, Strabon[1] cite les cinq cités suivantes : Cassandréia (fondée par Cassandre de Macédoine sur le site de l'antique Potidée), Aphytis, Mendé, Scione et Sané.

Hérodote[2] mentionne que la Pallène portait auparavant le nom de Phlégra (Φλέγρα), le lieu de l'affrontement entre les dieux et les Géants[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Strabon, Géographie, VII, Fragments, 30.
  2. Herodote, Histoires, vii. 123.
  3. Pindare, Néméennes, i. 100, Isthmiques, vi. 48 ; Pseudo-Apollodore, Bibliothèque, i. 6. § 1 ; Lycophron, 1408 ; Strabon, Géographie, vii. p. 330 ; Étienne de Byzance, Ethniques, s. v.