Carpocoris purpureipennis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Carpocoris purpureipennis est une espèce d'insectes du sous-ordre des hétéroptères (punaises) de la famille des Pentatomidae.

Description[modifier | modifier le code]

C. purpureipennis (Hérault, France)
carpocoris purpureipennis
C. purpureipennis (coloris très vifs) (Drôme, France)
Nymphe de C. purpureipennis

Carpocoris purpureipennis est une espèce mesurant entre 10 et 13 mm chez l'adulte[1]. Son aspect est globalement ovale et sa coloration est très variable ce qui ne permet pas de le distinguer des autres espèces du genre Carpocoris par son habitus. Il possède des angles huméraux peu saillants mais aigus avec une tache noire s'étendant surtout vers le bord antéro-latéral du pronotum[2] . Ce bord antérieur du pronotum est aussi surligné d'un ourlet régulier de coloration plus pâle. Le bord basal des cories est plus proche de l'angle huméral que du scutellum. Les bords latéraux du scutellum sont relativement droit, sans échancrure nette. Cette dernière caractéristique permet de le distinguer de C. pudicus dont l'habitus est très proche[3]. Les antennes sont noires sauf le premier article qui est orange. Les pattes varient du rouge au jaune.

Les larves au stade V ont des cercles noirs parfois incomplets sur le connexivum[4].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

C. purpureipennis est répandue dans une vaste partie de l'Europe, s'étendant également en Asie. Elle est plus rare dans les régions méditerranéennes où elle préfère les zones d'altitude, jusqu'à 1 900 mètres, au climat plus frais. Polyphage, on la retrouve dans de nombreux biotopes, forêts, prairies ou terrains rocailleux. Elle se nourrit notamment sur les brassicacées, les graminées ou encore les cirses[1].

Classification[modifier | modifier le code]

L’espèce Carpocoris purpureipennis est décrite pour la première fois par l'entomologiste suédois Charles de Geer en 1773 à partir du type Cimex purpureipennis De Geer, 1773.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Roland Lupoli et François Dusoulier, Les Punaises Pentatomoidea de France, Ancyrosoma, (ISBN 978-2-9536661-1-3), p. 231 et 251
  2. (en) « Carpocoris purpureipennis (De Geer, 1773) » (consulté le 18 décembre 2019).
  3. Dusoulier F., « Clé de détermination des espèces du genre Carpocoris de France métropolitaine » (consulté le 15 décembre 2019).
  4. « Punaise à pattes rouges (Carpocoris purpureipennis) » (consulté le 18 décembre 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Publication originale : Charles De Geer, Mémoires pour servir à l'histoire des insectes. : Tome troisième., (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]