Carlos Vilardebó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carlos Vilardebó
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Activité

Carlos Vilardebó est un réalisateur franco-portugais, né à Lisbonne (Portugal) le .

Parcours[modifier | modifier le code]

Après des études à Paris, Carlos Vilardebó débute, en 1946, comme assistant réalisateur pour Jacques Becker, René Chanas, Pierre Billon, Julien Duvivier, Jean Grémillon, puis Agnès Varda. Dès 1948, il réalise son premier court métrage, Un dimanche.

Réalisateur d'une vingtaine de courts et moyens métrages sur l'art, et d'autant de films pour la télévision, Vilardebó est particulièrement connu pour Le Cirque de Calder, La Petite Cuillère, et pour Les Îles enchantées (As Ilhas Encantadas), son unique long métrage, en 1965.

Citations[modifier | modifier le code]

« Vilardebó est surtout pour nous l'auteur de ces Îles enchantées et maudites. Là, nulle concession, mais le doux abandon à une rêverie formelle, lente et magique, où il sut trouver, à l'éternité marine, des couleurs nouvelles et dangereusement maléfiques. Vilardebo attend que prenne fin l'ère du trompe-l'œil et de la vulgarité, pour reprendre son rêve à voix haute. »

— Cahiers du cinéma, n°187, février 1967

« Filmer, pour Vilardebó, c’est d’abord regarder et, en observant, saisir le mouvement, la beauté du mouvement. Les images industrielles sont ici synonymes de poésie. »

— François Porcile, Défense du court-métrage français, coll. 7e art, Cerf, Paris, 1965

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Langlois, « Dans Les Iles Enchantées », entretien avec Carlos Vilardebo, Dossiers Art et Essai N° 9, avril 1966, Editions Art et essai, Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Super User, « Les Films du Paradoxe - La magie calder », sur dvd.filmsduparadoxe.com (consulté le 1er juin 2017)
  2. « Carlos Vilardebó », sur IMDb (consulté le 1er juin 2017)