Camillo Cibo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le catholicisme image illustrant un évêque image illustrant italien
image illustrant un cardinal image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme, un évêque italien et un cardinal italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Camillo Cibo
Image illustrative de l'article Camillo Cibo
Biographie
Naissance
à Massa
Flag of Massa and Carrara.png Duché de Massa et Carrara
Ordination sacerdotale
Décès (à 61 ans)
à Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par Benoît XIII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Stefano al Monte Celio (1929-1931)
Cardinal-prêtre de S. Maria del Popolo (1931-1941)
Cardinal-prêtre de S. Maria degli Angeli alle Terme (1941-1943)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Patriarche latin de Constantinople
Préfet du Palais apostolique

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Camillo Cibo, né le à Massa dans l'actuelle province de Massa-Carrara en Toscane, alors dans le Duché de Massa et Carrara et mort le à Rome, est un cardinal italien du XVIIIe siècle.

Camillo Cibo est un parent du pape Innocent VIII et des cardinaux Lorenzo Cibo de' Mari (1489), Innocenzo Cibo (1513) et Alderano Cibo (1645).

Biographie[modifier | modifier le code]

Camillo Cibo exerce diverses fonctions au sein de la Curie romaine, notamment comme auditeur général de la chambre apostolique. Il est nommé patriarche titulaire de Constantinople en 1718. Déçu de l'incapacité de faire des réformes, il résigne et se retire à Spolète. En 1725 il est rappelé à Rome et nommé préfet du Palais apostolique.

Le pape Benoît XIII le crée cardinal lors du consistoire du . Le cardinal Cibo est prieur de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem à Malte en 1730-1731. Il participe au conclave de 1730 (élection de Clément XII) et à celui de 1740 (élection de Benoît XIV).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]