César-Auguste Laraignée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
César-Auguste Laraignée
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance 10 février 1949 (65 ans)
Lieu Buenos Aires (Argentine)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste arrière-central
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1969-1972 Drapeau : Argentine River Plate - (-)
1972-1977 Drapeau : France Stade de Reims - (-)
1977-1978 Drapeau : France Stade lavallois - (-)
1978-1979 Drapeau : France Olympique Avignon - (-)
1979-1981 Drapeau : France FC Rouen - (-)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1970 Drapeau de l’Argentine Argentine
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

César-Augusto Laraignée est un ancien footballeur argentin né le 10 février 1949 à Buenos Aires (Argentine).

Grand gabarit (1,82 m pour 75 kg), il était arrière central.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au Club Atlético River Plate, club de Buenos Aires, il est repéré en 1972 par Robert Marion, trésorier du Stade de Reims et spécialiste du recrutement d’argentins pour le club champenois.

Il côtoie à Reims ses compatriotes Delio Onnis, Carlos Bianchi et Santiago Santamaria. La fin de sa carrière est perturbée en 1977 par une opération au genou.

Après deux saisons au Stade lavallois, il termine sa carrière au FC Rouen en Division 2, et quitte la France en novembre 1980.

Au total, il joue 180 matchs et marque 16 buts en Division 1.

Aujourd’hui, il est chargé du recrutement dans le club de ses débuts, River Plate.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • International argentin en 1971
  • Vainqueur de la Copa Lipton en 1971 (Argentine contre Uruguay)
  • Vainqueur de la Copa Rosa Chevallier Boutell en 1971 (Argentine contre Paraguay)

Source[modifier | modifier le code]

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), l’Harmattan, 1997, cf. page 97.

Liens externes[modifier | modifier le code]