Bristol (Rhode Island)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bristol.
Bristol
Port de Bristol.
Port de Bristol.
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Rhode Island Rhode Island
Comté Bristol
Maire Diane C. Medeiros
Démographie
Population 22 469 hab. (2000)
Densité 421 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 41′ 03″ N 71° 16′ 07″ O / 41.684167, -71.268611 ()41° 41′ 03″ Nord 71° 16′ 07″ Ouest / 41.684167, -71.268611 ()  
Superficie 5 340 ha = 53,4 km2
· dont terre 26,2 km2 (49,06 %)
· dont eau 27,2 km2 (50,94 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Municipalité depuis 1746
Localisation
Carte du comté de Bristol
Carte du comté de Bristol

Géolocalisation sur la carte : Rhode Island

Voir sur la carte administrative du Rhode Island
City locator 14.svg
Bristol

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Bristol

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Bristol
Liens
Site web http://www.onlinebristol.com

Bristol est une ville de l'État de Rhode Island, aux États-Unis. C'est la ville principale du Comté de Bristol et pas son siège, car les comtés de Rhode Island n'ont pas de gouvernement. La population de la ville de Bristol était de 22 469 habitants au recensement de 2000 pour une superficie de 53,4 km².

Le nom vient de la ville anglaise de Bristol

La première bataille de la guerre du Roi Philip s'y déroula en 1675 ; le nom du chef indien, Metacomet, alias le roi Phlip est le nom de la rue principale de Bristol.

Bristol fut fondée en 1680 et intégrée en 1746. On lui donne quelquefois le surnom de "Ville la plus patriotique d'Amérique" car c'est la ville des États-Unis où l'on célèbre sans discontinuer depuis le plus longtemps l'Independence Day aux États-Unis.

L'héritage culturel de la ville est influencé par une forte présence d'américains originaire des Acores.

Le bateau qui permit le retour de l'America Cup aux États-Unis, le Columbia a été construit à Bristol par les chantiers de Nathanael Herreshoff.

Anthony Quinn résida à Bristol.

Villages[modifier | modifier le code]

Bristol comprend plusieurs villages sur son terrioire :

Liens externes[modifier | modifier le code]