Brendon Urie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Urie.
Brendon Urie
Description de cette image, également commentée ci-après
Brendon Urie en 2014.
Informations générales
Nom de naissance Brendon Boyd Urie
Naissance (31 ans)
St George (Utah)
Activité principale chanteur
Instruments Piano, clavier, orgue, guitare, basse, batterie
Site officiel www.panicatthedisco.com

Brendon Boyd Urie (né le à St George, Utah) est le chanteur du groupe Panic! at the Disco, dont il est aujourd'hui le seul membre permanent. Il joue également de plusieurs instruments.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brendon Urie est né à Saint George (Utah). Il est le cinquième enfant (et benjamin) de sa famille. Il fréquente le lycée Palo Verde à Summerlin, une banlieue de classe moyenne-supérieure de Las Vegas. Ses parents, membres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, souhaitent le voir aller à l'université mais il continue ce qui l'intéresse en intégrant Panic! at the Disco. Il commence à travailler avec ce groupe lors de sa dernière année de lycée. Son père s'est opposé à ce qu'il arrête ses études pour se lancer dans la musique. Il s'est cependant réconcilié avec lui lors du premier spectacle du groupe.

Pete Wentz a été un temps son coach vocal.

Carrière[modifier | modifier le code]

Panic! at the Disco[modifier | modifier le code]

Brendon Urie rencontre Brent Wilson aux cours de guitare que propose son lycée, et ce dernier lui propose le rôle de guitariste dans le groupe de Panic! at the Disco. Ryan Ross était censé être le chanteur principal, mais après avoir entendu chanter Urie, celui-ci se vit offrir le rôle de chanteur du groupe.

Panic! at the Disco se fait connaître dès la sortie de son premier album A Fever You Can't Sweat Out sorti en 2005, notamment avec la chanson I Write Sins Not Tragedies, qui est élue vidéo de l'année aux MTV VMA's 2006. En 2008 sort le deuxième album du groupe: Pretty. Odd. Pour cet album, Urie a lui-même écrit deux des chansons : I Have Friends in Holy Spaces et Folkin' Aroud (alors que Ross était le principal parolier durant ces deux albums.). Le brusque changement musical du groupe dans cet album surprend les critiques et les fans.

En 2011, le groupe sort un nouvel album : Vices & Virtues, après le départ de Ryan Ross (guitariste) et Jon Walker (bassiste). Un temps membre de session, Dallon Weekes rejoint officiellement le groupe en 2012. Il s'ensuit l'album Too Weird to Live, Too Rare to Die! en 2013. En 2015, le batteur Spencer Smith quitte également le groupe, ainsi que le nouveau bassiste Dallon Weekes qui redevient un membre de tournée (il finira par quitter définitivement le groupe à la fin de 2017). Brendon Urie devient ainsi le seul membre permanent du groupe. En janvier 2016, leur cinquième album sort : Death of a Bachelor. En juin 2018 le sixième album de Panic! At The Disco sort: il est nommé Pray for the Wicked.


Comédies Musicales[modifier | modifier le code]

En été 2017 Brendon Urie chante dans la comédie musicale de Broadway Kinky Boots, jouant le rôle de Charlie Price.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Brendon Urie fait une apparition dans le clip de Fall Out Boy A Little Less Sixteen Candle, A Little More Touch Me, comme membre de la bande des « Dandies », apprenti et assistant du leader, William Beckett (The Academy Is...). Il a aussi fait tout le clip de A Weekend At Pete Rose's avec Spencer Smith dans lequel ils portent Pete Wentz mort. Il apparaît aussi un court moment dans le clip de What A Catch, Donnie toujours de Fall Out Boy, et a également fait un duo avec eux pour la chanson 20 Dollar Nose Bleed. Brendon Urie apparaît également aux côtés des autres membres de son groupe dans le clip de The Cab, pour One of THOSE Nights et dans celui de Gym Class Heroes pour Clothes off. Il apparaît en 2009 dans le projet Razia's Shadow de Forgive Durden, chantant dans les chansons The Exit, et The End of The Beginning. En 2017 il fait une apparition dans le clip de Charlie XCX - Boys où on peut retrouver d'autres artistes.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a brièvement fréquenté Audrey Kitching en 2006. Le motif de leur séparation est encore inconnu à ce jour.

Brendon Urie a révélé dans une interview en 2013 qu'il avait déjà eu des expériences homosexuelles dans sa vie, mais qu'il se définissait comme hétérosexuel, étant marié depuis 2013 à une femme, Sarah Orzechowski, qui est par ailleurs elle-même bisexuelle.[1]. En Juillet 2018, il précise sa position: "Je suis en couple avec une femme et je suis très amoureux d'elle, mais je ne suis pas opposé à une relation avec un homme parce que ce qui me séduit en premier lieu chez une personne c'est elle-même et pas son sexe. Si la personne est géniale, elle est géniale, j'aime juste les bonnes personnes, celles qui ont du coeur. Je suis absolument attiré aussi par les hommes[2],[3].

Il épouse Sarah Orzechowski le 28 avril 2013 à Malibu, après s'être fiancés le 19 septembre 2011[4],[5]. Il dédie d'ailleurs à son épouse la neuvième chanson de l'album Vices & Virtues intitulée Sarah Smiles. La dernière chanson de l'album Too Weird to Live, Too Rare to Die!, intitulée The End of All Things, faisant certainement référence à son récent marriage avec Sarah. Il dit d'ailleurs que cette chanson est sa favorite de cet album car elle a une signification très personnelle.

Philanthropie[modifier | modifier le code]

Brendon Urie a depuis 2013 apporté régulièrement son soutien à la communauté LGBT, notamment en ce qui concerne le mariage homosexuel et les droits des personnes trans. Il a pris parti contre les lois transphobes "bathroom bill" votées notamment en Caroline du Nord en 2016. En Juin 2018, il fonde l'organisation caritative Highest Hopes, destinée à aider les personnes LGBT et les victimes de racisme[6]. Urie effectue ensuite par le biais de Highest Hopes un don d'un million de dollars à l'association GLSEN pour aider les jeunes personnes LGBT[7].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Brendon Urie a un tatouage sur le bras gauche (un piano) qu'il s'est fait en même temps que Ryan Ross. Il en a depuis fait plusieurs autres (notamment des fleurs hawaïennes autour du piano, un portrait de Frank Sinatra, l’œil de sa femme entouré d'une fleur, ainsi que deux tatouages représentant les tournées This is Gospel tour et Death of a Bachelor tour)

Urie était un utilisateur très célèbre du réseau Vine, son compte totalisait environ 1 millions d'abonnés en 2016. Son compte Vine était basé sur des vidéos humoristiques la plupart du temps sans lien avec ses activités musicales, si bien qu'il a révélé que parfois des fans de son compte Vine venaient lui demander un autographe dans la rue, sans savoir qu'il était également le chanteur de Panic! At The Disco[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Page : Panic! at the Disco discography

Albums de Panic! at the Disco[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chris Azzopardi, « Brendon Urie on being a Little Gay, Bisexual Anthem and Getting Naked », sur Pride Source, (consulté le 15 septembre 2017).
  2. (en) Beatrice Hazlehurst, « Brendon Urie Lays it All », sur Paper Mag, (consulté le 7 juillet 2018).
  3. « Brendon Urie de Panic! At the Disco fait son coming out pansexuel », KOMITID,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Brendon Urie, « Best day of my life. Meet Mrs. Urie », sur Twitter, (consulté le 19 juillet 2016).
  5. (en) Tom Lanham, « The PV Q&A: Brendon Urie of Panic! at the Disco on Marriage, Puppies, and Spirituality », sur Pure Volume, (consulté le 19 juillet 2016).
  6. (en) Rhian Daly, « Panic! At The Disco’s Brendon Urie launches own human rights organisation », sur NME, (consulté le 28 juin 2018).
  7. (en) GLSEN, « Panic! At The Disco’s Brendon Urie pledges one million in support of LGBT youth », sur GLSEN, (consulté le 29 juin 2018).
  8. (en) Caitlyn Ralph Maggie Dickman, « A Tour Through Brendon Urie's Hilarious Vine Profile », sur Alternative Press, (consulté le 15 septembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :