Breendonk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Breendonk
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province d'Anvers Province d'Anvers
Arrondissement Malines
Commune Puers-Saint-Amand
Code postal 2870
Démographie
Population 2 640 hab. (2001)
Densité 330 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 02′ nord, 4° 19′ est
Superficie 801 ha = 8,01 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province d'Anvers
Voir sur la carte administrative de Province d'Anvers
City locator 14.svg
Breendonk
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Breendonk
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Breendonk

Breendonck[1] (en néerlandais : Breendonk) est une section de la commune belge de Puers-Saint-Amand située en Région flamande dans la province d'Anvers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est tristement célèbre pour son Fort qui a servi de camp de concentration pendant la seconde guerre mondiale[2],[1]. Celui-ci se trouve en fait sur la commune voisine de Willebroeck.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Vichy conjure son destin métonymique », Le Soir,‎ (lire en ligne) :

    « Breendonck, en Belgique, ou Oswiecim (Auschwitz) sont plus connus comme camps concentrationnaires ou d’extermination plutôt que comme des villages ordinaires. »

  2. « Les souverains sur les traces des 4.200 Belges détenus à Buchenwald pendant la guerre », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne) :

    « André Simonart... professeur en pharmacologie à l'Université catholique de Louvain, avait été incarcéré au fort de Breendonck avant d'être déporté au camp de Buchenwald. »