Bourgmestre (République démocratique du Congo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgmestre.

En République démocratique du Congo, le bourgmestre est le chef de l'administration d'une commune.

Bourgmestre[modifier | modifier le code]

Les villes (grandes agglomérations urbaines) sont subdivisées en communes. Depuis le statut des villes et des communes établi en 1957 et appliqué jusqu'à l'établissement de la dictature à la suite du coup d'État du général Mobutu en 1965, les bourgmestres étaient nommés par l'autorité provinciale sur présentation par les conseils communaux concernés[1].

Premier bourgmestre[modifier | modifier le code]

Le premier bourgmestre était le chef de l'administration urbaine qui assurait les services communs à l'ensemble de l'agglomération (ville). Le premier bourgmestre était un agent de l'administration d'Afrique (ensuite provinciale) et il assumait en même temps les fonctions de commissaire de district.

Commissaire de zone[modifier | modifier le code]

Sous la dictature, les fonctions de bourgmestre furent supprimées et remplacées par des commissaires de zone, à l'instar des anciens chefs de zone de l'administration coloniale avant la démocratisation de 1957 ; ils étaient nommés et révoqués ad nutum par le maréchal-président.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret sur le statut des villes et des communes de 1957