Boa (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boa.
Ne doit pas être confondu avec Bwas.
Boa
Populations significatives par région
Autres

Les Boa sont une population d'Afrique centrale vivant au nord de la République démocratique du Congo.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe de multiples formes : Ababua, Ababwa, Baboa, Baboua, Babua, Babwa, Boas, Bobwa, Boua, Bua, Buas, Bwa, Bwas, Mangbua[1].

Les boa vivent au nord de la République démocratique du Congo et sont encore appelés; Ababua, Ababwa, Baboa, Baboua, Babua, Babwa, Boas, Bobwa, Boua, Bua, Buas, Bwa, Bwas, Mangbua selon Rameau. Ils sont localisés dans le Bas-Uélé et dans les territoires de Baniala et de Basoko de la Tshopo. Après avoir résisté à la congolisation colonialiste les boa de Buta ont largement bénéficié de l'enseignement nouveau et se retrouvent nombreux dans les villes d'Isiro, Kisangani et Kinshasa tout comme dans la diaspora.

Les divers groupes ethniques de l'aire culturelle boa sont les Bakete (Bambesa), Balisi, Barisi, Babua de Kumu (Buta), Bali, Bobati, Mobati (Buta, Aketi, Bondo), Benge, Bobenge (Bondo, Aketi), Boa, Babua, Bwa (Buta), Boa, Babua de Kole (Banalia), Boa, Boguru, Bogoro (Bondo, Aketi), Bogongia (Buta), Bokiba (Bambesa, Basoko), Bokwama (Buta), Bulungwa (Bambesa), Gongola, Bodongola (Bondo, Aketi, Buta), Gala (Bondo), Gbe, Bagbe (Buta), Kango (Bondo, Buta), Moganzulu (Buta), Mongengita (Buta), Modungwale, Modongwali (Bambesa), Wenza, Bawenza (Buta), Yeu, Bayew (Buta). Tous ces groupes ont un dialecte propre mais entre eux ils parlent libwa ou kibwa.

Culture[modifier | modifier le code]

En Occident, les Boa sont souvent connus à travers leurs masques sculptés, pourtant relativement peu nombreux. Le masque pongdudu[2] présenté au Musée royal de l'Afrique centrale est caractéristique de cette production : il possède des oreilles surdimensionnées pourvues d’un orifice rond (bavongobo).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Rik Ceyssens, « The « Bwa war masks » of the middle Uele region : a review », in African arts (Los Angeles), 40 (4) hiver 2007, p. 58-73
  • (en) Marc Leo Felix, « Boa », in 100 peoples of Zaire and their sculpture: the handbook, Zaire Basin Art History Research Foundation, 1987, p. 16
  • (en) Mohamad Z. Yakan, Almanac of African Peoples & Nations, Transaction Publishers, New Brunswick, N.J., 1999, p. 192 (ISBN 9781560004332)
  • Sophie Curtil, Masque vouvi, masque boa, Musée Dapper, Paris, 1992, 28 p. (ISBN 2-906067-19-9)
  • A. Dereine, « Le soulevement des Babua (1900-1901) », in Africa-Tervuren, 10 (2), 1964, p. 29-48
  • Joseph Halkin, Les Ababua (Congo belge) : sociologie descriptive, A. de Wit, Institut international de bibliographie, Bruxelles, 1911, 616 p.
  • Stanislas Modio Zambwa, « La poterie chez les Babwa du Haut-Zaire », in Cahiers des religions africaines (Kinshasa), 29 (57) 1995, p. 61-74

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :