Bo Bergman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergman.
Bo Bergman
Description de l'image Bo Bergman.jpg.
Naissance
Stockholm
Décès (à 98 ans)
Stockholm
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Suédois

Bo Hjalmar Bergman, né le à Stockholm, mort le dans cette même ville, est un écrivain et critique littéraire suédois, qui occupa le siège no 12 de l'Académie suédoise de 1925 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bo Bergman étudie à l'université d'Uppsala avant de rejoindre le service postal suédois. Il se marie en 1905, et entame à la même époque une carrière journalistique, travaillant comme critique littéraire au magazine Ord och Bild de 1900 à 1904, puis au quotidien Dagens Nyheter, où il est également critique théâtral, de 1905 à 1939.

Son premier recueil de poèmes, Marionetterna (« Les Marionnettes »), qui contient le poème du même nom, rencontre un succès immédiat lors de sa parution en 1903. Aux côtés de Hjalmar Söderberg et de Henning Berger, Bo Bergman représente « les intimistes bourgeois », un courant littéraire qui constitue en Suède un lien entre le réalisme littéraire des années 1880 et le romantisme esthétique des années 1890. Nombre de ses poèmes ont été mis en musique par des compositeurs célèbres, tels que Wilhelm Stenhammar, Ture Rangström et Karin Rehnqvist.

Bo Bergman repose au cimetière du nord de Solna. À l'occasion du 100e anniversaire de sa naissance, un timbre à son effigie a été émis par la poste suédoise.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Poésie
Romans
  • 1904 : Drömmen och andra noveller
  • 1915 : Skeppet
  • 1961 : Vi vandrare
Théâtre
  • 1963 : Det eviga spelet
Autobiographie
Correspondance

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]