Bloc de la résistance et du développement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le bloc de la résistance et du développement est l'une des trois coalitions parlementaires au sein de l'assemblée nationale libanaise. Il comprend 35 députés. Ce bloc est aussi appelé bloc pro-syrien, en comparaison avec le bloc du 14 mars dit bloc anti-syrien. Les deux principales composantes de cette alliance sont le Bloc de la Libération et du Développement (Amal) et le Bloc de la fidélité à la Résistance (Hezbollah).

Le bloc s'est entendu avec le troisième bloc, le bloc du changement et de la réforme, contre le bloc du 14 mars.

Le bloc comprend les partis dit "de la résistance" : Amal (15), Hezbollah (14), parti nationaliste social syrien (2), parti Baas (1). Il compte en plus : nassériste (1), Kataëb pro-Pakradouni (1) et indépendant (1).

Membres de l'alliance[modifier | modifier le code]

Le bloc a des membres dans 6 circonscriptions différentes : Beyrouth 2 (1), Saida, Tyr, Zahrani, Bint-Jbeil (11), Marjeyoun, Hasbaya, Nabatieh, Jezzine (11), Baabda, Aley (1), Baalbeck, Hermel (10), Rashaya, Bekaa Ouest (1).

Circonscription de Beyrouth 2[modifier | modifier le code]

Circonscription de Saida, Tyr, Zahrani, Bint-Jbeil[modifier | modifier le code]

Circonscription de Marjeyoun, Hasbaya, Nabatieh, Jezzine[modifier | modifier le code]

Circonscription de Baabda, Aley[modifier | modifier le code]

  • Ali Ammar, bloc de la fidélité à la Résistance

Circonscription de Baalbeck, Hermel[modifier | modifier le code]

Circonscription de Rashaya, Bekaa Ouest[modifier | modifier le code]