Blindage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Un train blindé austro-hongrois de 1915.
Porte blindée coulissante d'un laboratoire de l'US Army abritant le Générateur de Marx Aurora, à Adelphi (Comté du Prince George, dans le Maryland)

Un blindage est une protection physique contre un élément extérieur.

On distingue notamment :

Les blindages "mécaniques"[modifier | modifier le code]

Un blindage mécanique est une protection que l'on trouve, par exemple :

Dans le domaine militaire[modifier | modifier le code]

  • sur les chars d'assaut et autres véhicules blindés terrestres (dont les blindages réactif, Chobham, incliné, espacé, homogène laminé ou Kanchan). Il continue à évoluer à partir des formes de blindage de la Première et Seconde Guerre mondiale, incorporant de plus en plus de composites plus durs, mais surtout un blindage dit « réactif » conçu pour vaincre les charges creuses des armes anti-char. Le char de combat de l'époque de la guerre froide pouvait survivre à plusieurs frappes antichar avec un effet minimal sur l'équipage ou le fonctionnement du véhicule.
    Un véhicule blindé de transport de troupes (APC) a été conçu dès la Première Guerre mondiale pour faciliter les déplacements de l'infanterie dans certaines zones de combat. Les half-tracks blindés puis les APC protègent mieux de l'artillerie et se font plus mobiles dans davantage de types de terrain ;
  • les navire de guerre sont aussi plus ou moins dotés d'un blindage qui a également évolué depuis les doctrines des première et seconde Guerres mondiales (cuirassés...) ; passant d'un placage lourd et épais contre les obus, les bombes et les torpilles au kevlar et/ou à l'acier simple couche ou en blindage espacée cherchent à protéger les zones vitales. Ces navires ne peuvent pas trop s'alourdir, ils doivent aussi se défendre contre les missiles anti-navires via des armes défensives capables de détruire les missiles ou de perturber leur systèmes de guidage (guerre électronique) ; les sous-marins sont dotés d'un blindage particulier ;
  • L'aviation a perdu de son importance après la guerre de Corée, puis en a regagné lors de la guerre du Vietnam, encourageant l'US Air Force a évoluer, notamment vers l'A-10, un avion d'appui aérien rapproché (CAS) aux troupes terrestres, doté d'une forte capacité d'attaque de véhicules blindés au sol (chars et autres). Les drones de combat, moins coûteux et généralement petits, sont pas ou peu matériellement blindés car non habités et devant rester légers.
  • Des barrières coupe-feu de transformateur haute tension (aussi dite "pare-feu de transformateur, pare-feu balistiques de transformateur ou murs anti-souffle de transformateur", sont des contre-mesures extérieures contre les défaillances en cascade d'un réseau électrique. Elles ont un rôle un peu similaire à celui des structures coupe-feu des bâtiments. Elles visent à compartimenter des incendies ou explosion de transformateurs (où le combustible est l'huile, toxique, de transformateurs). Elles visent aussi parfois à protéger certains transformateurs contre de attaques balistiques par armes légères (norme NFPA 850). Elles sont parfois intrinsèquement conçues comme un blindage, ou utilisent des matériaux de protection passive contre les incendies, complétés par un blindage simultanément résistant aux projectiles, aux explosions et au feu.
  • sur les fortifications, et autrefois dans la marine (on parle aussi de « cuirassement » dans le cas des tourelles, cloches ou guérites blindées) ;

Dans le domaine des munitions[modifier | modifier le code]

Pour les munitions, on parle de Balle blindée quand un noyau lourd mais tendre d'une munition est enveloppé dans une enveloppe en métal plus dur. On parle aussi de « chemisage ».

Dans le domaine du transport de biens, de valeurs ou de personne[modifier | modifier le code]

  • Divers types de véhicules blindés, civils existent, dont pour le transport de personnalités, d'argent liquide ou de métaux ou objets précieux.

Sur certains engins de chantier[modifier | modifier le code]

  • Le blindage cage destiné à protéger l'opérateur de l'engin est le plus fréquent.

Dans les mines, les infrastructures et la construction[modifier | modifier le code]

  • Le blindage est l'ensemble des moyens destinés à assurer la stabilité et la résistance des parois ou des plafonds d'une tranchée, d'une fosse, d’une galerie de mine, d'un puits ou d'un tunnel ;
  • Le blindage électromagnétique de câbles électrique (enterrés ou non) limite leur champ électromagnétique ou la pollution électromagnétique ;
  • les portes blindées, et vitres blindées protègent des installations militaires, scientifiques, hospitalières[1], commerciales, ou civiles vulnérables aux explosions, aux attaques ou à protéger des intrusions (banques, coffres forts, certains leurs d'archives...). Elles sont commercialement promues pour améliorer le sentiment de sécurité (ainsi vers 2010, 56% des logements des résidents du Luxembourg étaient équipés de portes blindées ou équipées de serrures spéciale)[2].

Le blindage électromagnétique[modifier | modifier le code]

Un blindage électromagnétique permet à tout matériel sensible aux perturbations électromagnétiques, dont les câbles de transmission, d’être protégé des interférences électromagnétiques externes, dont les IEM.

Le blindage magnétique[modifier | modifier le code]

Un blindage magnétique est une protection contre l'effet des champs magnétiques sur certains matériaux ou installations.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. G. Ippolito, E. Nicastri, M. R. Capobianchi et A. Di Caro, « Aménagement hospitalier et prise en charge des patients atteints de fièvre hémorragique virale ou de variole à l’Institut Lazzaro Spallanzani, Rome, Italie », Eurosurveillance, vol. 10, no 3,‎ , p. 1–2 (ISSN 1560-7917, DOI 10.2807/esm.10.03.00523-fr, lire en ligne, consulté le )
  2. de Puydt, C., Reichmann, L., Heinz, A., & Steffgen, G. (2013). Regards sur le sentiment de sécurité des résidents au Luxembourg. https://orbilu.uni.lu/bitstream/10993/13169/1/Regards-24-2013.pdf

Articles connexes[modifier | modifier le code]