Bidoune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Koweït
Cet article est une ébauche concernant le Koweït.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un Bidoune (en arabe بِدون ) désigne dans le monde arabe une personne sans nationalité. Ce nom vient de l'arabe, bidūn jinsiyya ( بدون جنسية ) «  sans nationalité »[1]. Le nom est principalement utilisé au Koweït, où existe une importante population bidoune[2] et à Bahreïn. Même si la plupart des Bidounes sont des bédouins, les deux mots ont un sens différent[3],[4].

Au Koweït[modifier | modifier le code]

La population bidoune dans l'émirat du golfe est d'environ 100 000 personnes[5]. Leur statut n'est ni celui de Koweïtien, ni celui d'étranger[5]. Ils sont pour la plupart résidents de longue date ou nés au Koweït[5]. Ils sont privés de tout droit politique, ne peuvent bénéficier de l'éducation et de la santé gratuite comme les citoyens koweïtiens[5] et doivent être parrainés par un Koweïtien pour acheter un bien, obtenir un travail ou se rendre à l'étranger[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fuchs, Martina (19 février 2011) "Kuwait police clash with hundreds of protesters", Reuters, archived here by WebCite
  2. Staff (3 March 2011) "March 8 Parliament session to discuss vital decisions" Al-Watan Daily Newspaper; archived here by WebCite
  3. Hamad, Aziz A. (1991) A Victory turned sour: human rights in Kuwait since liberation Middle East Watch, Human Rights Watch, New York, page 51, (ISBN 1-56432-041-3)
  4. Henckaerts, Jean-Marie (1995) Mass expulsion in modern international law and practice Martinus Nijhoff Publishers, Dordrecht, Netherlands, page 97, (ISBN 90-411-0072-5)
  5. a, b, c, d et e Frank Weil-Rabaud, « L'émirat aux urnes », RFI,‎ (consulté le 8 avril 2011)

Source[modifier | modifier le code]