Bertrand Auerbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auerbach.
Bertrand Auerbach
Informations générales
Naissance
Décès
Nom de naissance
Bertrand AuerbachVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Palmarès
Distinction

Bertrand Auerbach, né le à Paris et mort en 1942, est un géographe et historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de l'École normale supérieure, promotion 1876, agrégé d'histoire-géographie (1880), il joue un rôle dans le développement de la géographie régionale aux côtés de Vidal de La Blache[1]. Il enseigne pendant plus de quarante ans à la Faculté des lettres de l'université de Nancy dont il devient doyen. La ville de Villers-les-Nancy a donné son nom à une rue.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La diplomatie française et la cour de Saxe (1648-1680), Thèse, Paris, Hachette, 1887.
  • Le Plateau lorrain. Essai de géographie régionale, Paris / Nancy, Berger-Levrault, 1893.
  • Recueil des instructions données aux ambassadeurs et ministres de France depuis les traités de Westphalie jusqu’à la Révolution française, vol. XVIII : Diète germanique, avec une instruction et des notes, Paris, 1912.
  • Les races et les nationalités en Autriche-Hongrie, 2e éd., Paris, 1917.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Claire Robic, « Note sur la notion d’échelle dans la géographie française de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle », Journée à l'École des hautes études en sciences sociales. Echelles et territoires, Paris, France, 29 avril 2002 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Joly, « Auerbach (Bertrand) », in Dictionnaire biographique de géographes français du XXe siècle, aujourd'hui disparus, PRODIG, Paris, hors-série Grafigéo, 2013, p. 32-33 (ISBN 9782901560838)
  • Marie-Claire Robic, « Bertrand Auerbach (1856-1942), éclaireur et 'sans grade' de l’école française de géographie », Revue géographique de l’Est, no 39 (1), 1999, p. 37-48.
  • Marie-Claire Robic, « Note sur la notion d’échelle dans la géographie française de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle », Journée à l'École des hautes études en sciences sociales. Échelles et territoires, Paris, France, 29 avril 2002 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]