Christian Pfister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chrétien Pfister, dit Christian Pfister, né le à Beblenheim (Haut-Rhin)[1] où il est mort le , est un historien français, à la fois médiéviste et historien de l'Alsace et de la Lorraine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée de Colmar, puis au lycée Louis-le-Grand, il entre à l'École normale supérieure en 1878 où il se lie d'amitié avec Raymond Poincaré et où il a pour professeur Fustel de Coulanges. Reçu premier à l'agrégation d'histoire en 1881, il enseigne d'abord au lycée de Besançon, puis se voit confier en 1884 la chaire d'histoire à la faculté de Nancy. Il est docteur ès lettres en 1885. Il enseigne à l'École normale supérieure de 1902 à 1904 puis il est professeur suppléant à la Faculté des lettres de Paris de 1904 à 1906 et professeur d'histoire des institutions et de la civilisation du Moyen Age de 1906 à 1919 au sein de cette université[2]. Il occupe par la suite la chaire d'histoire de la faculté de Strasbourg en 1919. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1920. Doyen de la Faculté des lettres, il devient en 1927 recteur de l'université de Strasbourg.

Son œuvre majeure est une monumentale Histoire de Nancy, parue en trois volumes entre 1902 et 1909, et restée la référence absolue, tant elle est pratiquement indépassable. Il a contribué par des mémoires à l'Académie de Stanislas[3] et de nombreux articles à la Revue historique dont il a été le directeur dès 1912. Il est le fondateur puis le directeur des Annales de l'Est[4].

Choix de publications[modifier | modifier le code]

  • Études sur le règne de Robert le Pieux, 1885. Réédition : Slatkine, Genève, 1974.
  • Jean-Daniel Schoepflin, étude biographique, 1887
  • Le Comté de Horbourg et la seigneurie de Riquewihr sous la souveraineté française (1680-1793), 1889
  • La Limite de la langue française et de la langue allemande en Alsace-Lorraine, considérations historiques, 1890
  • Le Duché mérovingien d'Alsace et la légende de sainte Odile, suivis d'une étude sur les anciens monuments de Sainte-Odile, 1892
  • Les Manuscrits allemands de la Bibliothèque nationale relatifs à l'histoire d'Alsace, Paris : chez Fischbacher, 1893 [1]
  • Histoire de Nancy, Nancy & Paris : chez Berger-Levrault & Cie, 1902-1909, 3 vol. (vol.1 , vol.2 & vol.3)
  • Tableau de la Lorraine et de Nancy de 1641 à 1670, 1905
  • Tableau de Nancy et de la Lorraine pendant le règne de Léopold (1696-1729), 1906
  • Lectures alsaciennes. Géographie, histoire, biographies, 1916
  • Les Députés du département de la Meurthe sous la Révolution, 1791-1799, s. d.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cote 19800035/206/27067 », base Léonore, ministère français de la Culture.
  2. Christophe Charle, « 91. Pfister (Christian) », Publications de l'Institut national de recherche pédagogique, vol. 2, no 1,‎ , p. 147–148 (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2020)
  3. « PFISTER Christian », sur cths.fr, Comité des travaux historiques et scientifiques (consulté le 25 octobre 2013).
  4. Charle, Christophe, « 91. Pfister (Christian) », Publications de l'Institut national de recherche pédagogique, vol. 2, no 1,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2020)

Source biographique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]