Beijing Guoan Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Beijing Guoan
Généralités
Nom complet Beijing Sinobo Guoan Football Club
Surnoms Les Gardes impériaux
Fondation 1951
Statut professionnel Depuis 1992
Couleurs Vert et blanc
Stade Stade des Ouvriers
(66 161 places)
Siège Pékin
Championnat actuel Chinese Super League (D1)
Président Drapeau : Chine (République populaire de) Zhou Jinhui
Entraîneur Drapeau : Croatie Slaven Bilić
Joueur le plus capé Drapeau : Chine (République populaire de) Xu Yunlong (495)
Meilleur buteur Drapeau : République démocratique du Congo Cédric Bakambu (53)
Site web (zh) http://www.fcguoan.com/
Palmarès principal
National[1] Championnat de Chine (6)
Coupe de Chine (5)
Supercoupe de Chine (2)

Maillots

Kit left arm guoan15h.png
Kit body guoan15h.png
Kit right arm guoan15h.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm borderonwhite.png
Kit body gouan11h.png
Kit right arm borderonwhite.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Chine de football 2021
0
Un match contre le Shaanxi Baorong en 2007

Le Beijing Sinobo Guo'an Football Club (en chinois : 北京中赫国安足球俱乐部), plus couramment abrégé en Beijing Guoan, est un club chinois de football fondé en 1951 et basé dans le district de Chaoyang à Pékin, la capitale du pays

Le club évolue au Stade des Ouvriers, qui a une capacité d'environ 66 000 places. Le club est possédé à 64 % par le groupe immobilier du Sinobo Group et à 36 % par le conglomérat chinois du CITIC Group.

Le club possède six championnats nationaux et cinq coupes nationales à son palmarès.

Histoire du club[modifier | modifier le code]

Débuts (1951-1992)[modifier | modifier le code]

Le Beijing Guo'an est fondé en 1951. Le club est alors créé afin de rassembler les meilleurs joueurs des villes de Tianjin et de Pékin. Le nom de l'équipe est issu de l'équipe éponyme qui a participé aux Jeux de Chine de 1910. Le club était un grand club chinois jusqu'à sa professionnalisation en 1992. En effet, le club de la capitale chinoise remporta 5 fois le championnat national (1957, 1958, 1973, 1982, 1984) et 1 fois la coupe nationale (1985).

Début de la professionnalisation du club (1993-2003)[modifier | modifier le code]

En 1992, alors que la Fédération chinoise veut entamer la professionnalisation de son championnat, le club devient, le de cette même année, officiellement professionnel. En 1993, il est racheté par la filiale du CITIC Group, le CITIC Guoan; le club est ainsi rebaptisé Beijing Guoan. Doté de nouveaux moyens, le club commence alors à se structurer et remporte la coupe nationale en 1996, en 1997 puis en 2003. La saison après ce dernier titre, le championnat chinois est rebaptisé Chinese Super League.

Un club professionnel à part entière (2004- )[modifier | modifier le code]

Cette saison 2004 est la saison marquant la professionnalisation totale du premier échelon du football chinois. Elle est aussi la date de rénovation du stade du club pékinois (le Stade des Ouvriers). Le Beijing Guo'an est par ailleurs l'un des 4 clubs chinois à ne jamais être descendu dans un échelon inférieur depuis cette date. Le club finira 7ème du championnat en 2004, 6ème en 2005, 3ème en 2006 et enfin 2ème en 2007.

En 2008, le club remporte la compétition de sport automobile où plusieurs clubs de foot sont présents : la Superleague Formula. Le club finit par ailleurs 3ème du championnat.

Le club remporte le championnat national en 2009. C'est le premier titre.du club depuis la professionnalisation du football chinois et le deuxième titre du millénaire. Le club déçoit cependant la saison suivante en finissant à la 5ème place du championnat.

L'équipe connaît une bonne période entre 2011 et 2015. En effet, elle finit 2ème à 2 reprises (2011 et 2014), 3ème en 2012 et 2013 et enfin 4ème en 2015.

Pendant l'intersaison 2015-2016, les clubs chinois s'activent sur le marché des transferts et réalisent de gros coups (Alex Teixeira au Jiangsu Suning, Jackson Martinez au Guangzhou Evergrande...). Le club de Beijing est lui aussi obligé de rétorquer et recrute ainsi la star du club brésilien du Corinthians, Renato Augusto et la légende turque de Galatasaray, Burak Yilmaz, respectivement pour 9 et 7 millions d'euros. Malgré ses nouvelles recrues, le club ne finit qu'à la 5ème place. Le niveau du championnat a augmenté et les exigences elles aussi.

Le , l'entreprise Sinobo entre ainsi dans le capital du club; le club est ainsi rebaptisé Beijing Sinobo Guoan et devient doté d'une plus grande puissance financière. Pendant l'intersaison 2016-2017, le club recrute ainsi la légende du Red Bull Salzbourg, Jonathan Soriano. Cela n'empêchera pas l'équipe de finir à une piètre 9ème place.

Lassé de ne plus avoir gagné de titres depuis 2009, le club pékinois met de gros moyens durant l'intersaison 2017-2018. Il recrute ainsi les joueurs du championnat espagnol, Jonathan Vieira et Cédric Bakambu, respectivement pour 11 et 40 millions d'euros. Bakambu devient ainsi le joueur africain le plus cher de l'histoire. Le Beijing Guo'an recrute aussi certains bons joueurs nationaux du championnat chinois comme Chi Zongguo, Hu Yangqiang et Liu Huan. Le club réalise ainsi une grande saison en finissant 4ème du championnat derrière le Shandong Luneng et les intouchables du Shanghai SIPG et du Guangzhou Evergrande et remporte la coupe face au Shandong Luneng, 17 ans après sa dernière finale.

L'intersaison 2018-2019 est elle très intéressante. Même s'il a perdu la Supercoupe de Chine face au Shanghai SIPG, le club réalise 2 jolis coups en recrutant le sino-anglais Nico Yennaris (alias Li Ke) et le jeune espoir sud-coréen Min-jae Kim avant de recruter le brésilien Fernando en cours de saison. Le club finit ainsi brillamment à la 2ème place du championnat en battant ses records de points et de victoires sur une saison (70 points pour 23 victoires en une saison), mené par l'entraîneur français Bruno Génésio, arrivé en cours de saison, connu pour son style de jeu offensif.

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Beijing Guoan
Compétitions nationales Compétitions internationales
 

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]


Saison D1 Points Journée Vic. Nuls Déf. B.P. B.C. Diff.
2019 2e 70 pts 30 23 1 6 68 24 +44
2018 4e 53 pts 30 15 8 7 64 45 +19
2017 9e 40 pts 30 11 7 12 42 42 0
2016 5e 43 pts 30 11 10 9 34 26 +8
2015 4e 56 pts 30 16 8 6 46 26 +20
2014 2e 67 pts 30 21 4 5 50 25 +25
2013 3e 51 pts 30 14 9 7 54 31 +23
2012 3e 48 pts 30 14 6 10 34 35 -1
2011 2e 53 pts 30 14 11 5 49 21 +28
2010 5e 46 pts 30 12 10 8 35 29 +6
2009 1re 51 pts 30 13 12 5 48 28 +20
2008 3e 58 pts 30 16 10 4 44 27 +29
2007 2e 54 pts 28 15 9 4 45 19 +26
2006 3e 49 pts 28 13 10 5 27 16 +9


Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Identité du club[modifier | modifier le code]

Changements de nom[modifier | modifier le code]

  • 1956 : Beijing Physical Education Normal University
  • 1957-1960 : Beijing FC
  • 1961-1964 : Beijing Youth
  • 1965-1992 : Beijing FC
  • 1993-2002 : Beijing Guo'an
  • 2003-2005 : Beijing Hyundai Motors
  • 2006-2016 : Beijing Guo'an
  • 2017- : Beijing Sinobo Guo'an

Différents stades[modifier | modifier le code]

Depuis 1994, le club a évolué dans trois stades différents : le Xiannongtan Stadium (de 1994 à 1995), Beijing Fengtai Stadium (de 2006 à 2008) et le Stade des Ouvriers dans lequel il évolue depuis 2009 et dans lequel il a évolué de 1996 à 2005.

Logos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Liens externes[modifier | modifier le code]