Bataille de Shigisan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La bataille de 'Shigisan' (信貴山, Mont Shigi?), (parfois écrit à tort bataille de Shigisen), Teibi no Ran (丁未の乱?), Teibi no Hen (丁未の変?), Teibi no Eki (丁未の役?), ou Mononobe no Moriya no Hen (物部守屋の変?) est une bataille livrée en 587 entre Soga no Umako et Mononobe no Moriya au bord de la rivière Eka-gawa (餌香川?) dans la province de Kawachi, près du mont Shigi. La bataille décime pratiquement le clan Mononobe, le plus puissant opposant au Bouddhisme[1],[2],[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jōchi Daigaku, Monumenta Nipponica, vol. 44, Sophia University, (lire en ligne), p. 451
  2. Richard Arthur Brabazon Ponsonby-Fane, Studies in Shintō and shrines : papers selected from the works of R.A.B. Ponsonby-Fane, Ponsonby Memorial Society, (lire en ligne), p. 137
  3. Richard Arthur Brabazon Ponsonby-Fane, Studies In Shinto & Shrines, Taylor and Francis, (ISBN 0-7103-1059-5, lire en ligne), p. 564
  4. George Sansom, A History of Japan to 1334, Stanford University Press, (ISBN 0-8047-0523-2, lire en ligne)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]