Bataille de Khotin (1621)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Khotin.
Bataille de Khotin (1621)
Description de cette image, également commentée ci-après

La défense de la bannière polonaise à Khotin en 1621.

Informations générales
Date 2 septembre – 9 octobre 1621
Lieu Khotin (Ukraine actuelle)
Issue Aucune des deux parties n'a eu le dessus sur l'autre
Belligérants
Drapeau de la République des Deux Nations République des Deux Nations
Herb Viyska Zaporozkogo (Alex K).svg Cosaques Zaporogues
Drapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman
Commandants
Jean Charles Chodkiewicz
Stanisław Lubomirski
Petro Sahaïdatchnyi
Osman II
Forces en présence
50 000 100 000 à 160 000
Pertes
14 500 morts 42 000 morts

Guerres des magnats moldaves

Lors de la bataille de Khotin de 1621, ou de Hotin (nom moldave, la forteresse se trouvant alors en Moldavie), une armée ottomane forte de 160 000 vétérans, commandée par Osman II, avance depuis Andrinople vers la frontière polonaise.

Les Turcs, galvanisés par leur victoire à la bataille de Țuțora, espèrent conquérir la Pologne. Le commandant polonais, Jan Karol Chodkiewicz passe le Dniestr en septembre 1621, et se retranche dans la forteresse Moldave de Khotin, bloquant ainsi l'avancée des Ottomans.

L'hetman de l'Union polono-lituanienne maintient le sultan en respect pendant un mois, jusqu'à ce que les premières neiges d'automne forcent Osman à retirer ses forces diminuées. Mais la victoire est chèrement payée par les Polonais. Quelques jours avant que le siège soit levé, le grand hetman, meurt d'épuisement dans la forteresse le . Stanisław Lubomirski prend alors le commandement des forces de l'Union.

La bataille, décrite par Wacław Potocki dans son fameux ouvrage Transakcja wojny chocimskiej, marque la fin de la longue période des guerres des magnats moldaves.