Barrière d’eau Water-Gate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La barrière d’eau Water-Gate® est un produit confectionné en toile de polymère qui a pour but de bloquer et contrôler la trajectoire de l’eau afin d'empêcher celle-ci d'atteindre une zone spécifique. Généralement utilisée pour prévenir les inondations (série WL), elle permet aussi de créer des batardeaux temporaires, des réserves d'eau pour la lutte incendie en zones rurales (série WA), ainsi que le contrôle et la récupération des polluants en situations de déversements toxiques dans des petits cours d'eau (série WT).

La barrière d'eau Water-Gate se présente sous forme de rouleau. De par sa configuration, l’eau pénètre la barrière et vient se loger directement dans les alvéoles de celle-ci. La barrière se déploie alors automatiquement au fur et à mesure que le niveau d'eau augmente. C’est la pression de l'eau qui fait gonfler la barrière[1].

L'entreprise qui fabrique et distribue la barrière d'eau Water-Gate se nomme MegaSecur Inc. Elle est située à Victoriaville (Québec), Canada.

Historique[modifier | modifier le code]

La barrière d'eau Water-Gate est une invention québécoise, laquelle a été pensée et développée par Daniel Déry. Dessinateur industriel de formation, Daniel Déry est avant tout un visionnaire passionné par l’innovation et la création industrielle[2]. L'idée lui vint en tête un certain 1er janvier 1998[3], alors qu'il regarde la rétrospective des événements d'une grosse inondation survenue au Manitoba. En voyant cela, il se questionne sur l'utilisation des sacs de sables, dont le déploiement nécessite des centaines de soldats et bénévoles sur le terrain[3]. En voyant tout cela, une idée lui vint en tête : "pourquoi ne pas utiliser des sacs vides dans lesquels l'eau de l'inondation entrerait et s'y logerait naturellement ?"[4].

La reflexion ayant fait son chemin, Daniel Déry se décide d'aller de l'avant et de dessiner une maquette dans l'évier de sa cuisine. L'inventeur séduit par sa découverte, fut un premier essai. Cette essai aurait valu la peine car le principe fonctionnait selon ses attentes. Guidé par sa détermination et son esprit créatif, il réussit cette même année à aller au bout de son projet. Les années suivants l'invention de la Water-Gate en 1998, Daniel Déry participe à de nombreux concours au Canada et à l'international afin de faire connaitre son produit. Il participe entre autre au Grand prix québécois de l'invention en 2000 où il gagne le premier prix dans la catégorie énergie et environnement[5]. En 2001, il obtient le grand prix de l'institut de design de Montréal[6]. Il participe également au Salon International des inventions à Genève où il obtient de prix du design industriel[7]. Toujours en 2001, Il est invité aussi au tournage de l'émission découverte où il expose ses premières maquettes[8] au grand écran. En 2004, une maquette de la barrière Water-gate est exposée au centre des sciences de Montréal où Daniel Déry est parmi les vingt-six inventeurs canadiens participants[9]. Il est invité cette même année à l'émission la patente pour parler de son œuvre.

En 2012, lors d'une entrevue télévisée avec le célèbre journaliste québécois Denis Lesvesque sur les ondes de TVA nouvelles, Daniel Déry affirme que la Water-Gate est vendue dans une trentraine de pays à travers le monde[4].

Inondation printanière 2017 Lors des inondations survenue au Québec en 2017, MegaSecur [10] n'est pas parvenu à équiper la population de ses barrières d'eau Water-Gate à cause d'une rupture de stock. À ce moment, plusieurs médias passent en entrevue Daniel Déry dont le journal de Montreal[11], Radio Canada [12], tva nouvelles [13] tandis que la presse + quant à elle se questionne sur la pertinence de continuer d'utiliser les sacs de sable pour contrer les inondations [14] printanière de 2017.

Daniel Déry a confié au Journal de Montréal, que seulement 0,5 % de son chiffre d’affaire, qui se situe à quelque millions $, était attribuable au Québec, raison pour laquelle sa compagnie s’est donc tourné vers l’Europe, qui est devenue son marché principal[15]. Interrogé à savoir si le gouvernement du Québec n’aurait pas avantage à utiliser des digues portatives fabriquées à Victoriaville par l’entreprise Megasecur, le premier ministre Philippe Couillard a avoué qu'il ne connaissait pas ce produit. Ce n'est que des mois après les inondations printanière de 2017 que la barrière d'eau Water-Gate a été testé et éprouvé par le Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports[16]. sous le numéro de référence GUQ-02055.

MegaSecur vend ses produits à travers le monde[17]. Depuis presque 10 ans, MegaSecur Europe[18], la division européenne de MegaSecur est en activité[19]. Elle est basée en France. D'autres distributeurs tel que la compagnie Flood Protection Solution[20], dirigée par le jeune ingénieur et entrepreuneur Simon Crowther s'occupent aussi de distribuer la barrière d'eau Water-Gate. Dans son site Internet, MegaSecur, le constructeur de la barrière d'eau Water-Gate affiche une carte démontrant de son réseau de distribution à travers le monde[21].

La barrière d'eau Water-Gate s'adapte à différentes applications[22] dont: inondation[22], anti pollution[23], batardeaux[24], travaux aquatiques[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. TVA Nouvelles, « Une solution québécoise pour remplacer les sacs de sable », Quotidien,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  2. « Notre entreprise », sur www.megasecur.com, (consulté le 13 juillet 2018)
  3. a et b « Daniel Déry - Fondateur de la Water-Gate », Megasecur (consulté le 3 juillet 2017)
  4. a et b MegaSecurEurope, « Emission sur le barrage anti inondation Water-Gate, avec Water-Gate vu du ciel », (consulté le 3 juillet 2017)
  5. MegaSecurEurope, « Grand Prix Québécois de l'invention (2000) - Canal Savoir - Barrage Anti Inondation Water-Gate », (consulté le 3 juillet 2017)
  6. Le devoir, « Design priorités et défis », hebdomadaire - semaine du 4 au 5 mai 2002,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  7. Salon International des inventions de Gevève, « PALMARÈS DES PRIX DU 29e SALON INTERNATIONAL DES INVENTIONS DE GENÈVE - 2001 », annuel 2001,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  8. MegaSecurEurope, « Water-Gate: les coulisses d'une invention | Emission découverte 2001 », (consulté le 3 juillet 2017)
  9. La Presse Montreal, « Vingt-six inventeurs canadiens au centre des sciences », quotidien,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  10. « Barrière Anti-inondation Water-Gate », MegaSecur SE (consulté le 3 juillet 2017)
  11. Yanick Poisson, « Une barrière qui aurait pu sauver des maisons », sur Le Journal de Montréal (consulté le 3 juillet 2017)
  12. « Pas juste des sacs de sable pour protéger des inondations ( Radio-Canada cet après-midi) », ICI Radio-Canada Première (consulté le 3 juillet 2017)
  13. « Une solution québécoise pour remplacer les sacs de sable », sur TVA Nouvelles (consulté le 3 juillet 2017)
  14. « « Gardez vos sacs de sable » - La Presse+ », La Presse+,‎ (lire en ligne)
  15. Yanick Poisson, « Une barrière qui aurait pu sauver des maisons », quotidien,‎
  16. Transports Québec, « Techniques environnementales », Annuel,‎ , p. 54
  17. « Profil de la compagnie », sur Réseau des entreprises canadienne, (consulté le 10 juillet 2017)
  18. « Accueil », sur www.megasecureurope.com, (consulté le 13 juillet 2018)
  19. « MEGASECUR.EUROPE (CREHANGE) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 532063526 », sur www.societe.com (consulté le 10 juillet 2017)
  20. (en) « Improving flood response », sur www.floodprotectionsolutions.co.uk, (consulté le 13 juillet 2018)
  21. « Nos distributeurs », sur www.megasecur.com, (consulté le 13 juillet 2018)
  22. a et b « Protection Inondation - Digue portative Water-Gate de MegaSecur », MegaSecur (consulté le 3 juillet 2017)
  23. « Anti-déversement - Système de Protection Sécurité Environnement », MegaSecur (consulté le 3 juillet 2017)
  24. « Batardeaux anti inondation - Protection rapide contre les inondations », MegaSecur (consulté le 3 juillet 2017)
  25. « Rupture de canalisation - Prévention inondations et dégâts d'eaux », MegaSecur (consulté le 3 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]