Baris (Motilones)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bari (homonymie).
Barí
Populations significatives par région
Drapeau de la Colombie Colombie 8126 (2005)
Drapeau du Venezuela Venezuela 2200 (2001)
Population totale 10326
Autres
Langues Barí
Religions Christianisme
Ethnies liées Chimila, U'wa, Chibchas

Les Motilones ou Barís, sont un peuple amérindien qui habite près de la source du río Catatumbo, à la frontière entre la Colombie et le Venezuela. Les Motilones parlent le barí, langue de la famille linguistique chibcha.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom que ce peuple se donne lui-même est celui de Barí. Le nom de Motilones lui a été donné par les conquistadors espagnols. Il vient du verbe motilar (se couper les cheveux) et fait référence à leur coupe de cheveux très courte[1].

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Barí (langue).

Organisation sociale[modifier | modifier le code]

Coutumes, traditions et religion[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Filip Tas, Peuples et coutumes en voie de disparition : L'Amérique du Sud, Éditions Famot,‎ , p. 127-128

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Fray Antonio de Alcácer, El indio motilón y su historia, Ediciones Paz y Bien, Puente Común, Colombia, 1962, 282 p.
  • (en) Peter Elsass, Strategies for survival : the psychology of cultural resilience in ethnic minorities, New York University Press, New York, 1992, 263 p. (ISBN 0-8147-2188-5)
  • Robert Jaulin, La Paix blanche : introduction à l'ethnocide, Éditions du Seuil, Paris, 1992 (nouv. éd.), 423 p. (ISBN 2-02-002517-5)
  • (en) Roberto Lizarralde, Stephen Beckerman et Peter Elsass, Indigenous survival among the Barí and Arhuaco : strategies and perspectives, International Work Group for Indigenous Affairs, Copenhagen, 1987, 77 p.
  • Solange Pinton, « Les Bari », in Journal de la Société des américanistes, tome 54/2, 1965, p. 247-333, sur www.persee.fr
  • Paul Rivet et Cesareo de Armellada, « Les indiens Motilones », in Journal de la Société des américanistes, tome 39, 1950, p. 15-58, sur www.persee.fr

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Somos Bari, film documentaire d'Alejandra Fonseca, Fundación Villa del Cine, Caracas, 2006, 46 min (DVD)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]