Barbu à plastron rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Psilopogon haemacephalus

Barbu à plastron rouge
Description de cette image, également commentée ci-après
individu perché
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Piciformes
Famille Megalaimidae
Genre Psilopogon

Espèce

Psilopogon haemacephalus
(Statius Müller, 1776)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Barbu à plastron rouge (Psilopogon haemacephalus, anciennement Megalaima haemacephala) est une espèce d'oiseaux appartenant à la famille des Megalaimidae.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se trouve dans le sous-continent indien, au Pakistan occidental, au Népal, au Bhoutan jusqu'au sud-ouest de la Chine et en Asie du Sud-Est.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il vit dans les forêts sèches de montagnes jusqu'à 2000 m d'altitude, région qu'il préfère, mais aussi dans les forêts tropicales, dans les parcs et jardins des grandes villes.[1]

Description[modifier | modifier le code]

Le barbu à plastron rouge mesure de 15 à 17 cm de long et pèse de 30 à 50 g.[2]

C'est un oiseau sociable qui parcourt la forêt en groupe d'une dizaine d'individus mais quand il y a beaucoup de nourriture les groupes se rassemblent en une centaine d'oiseaux.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le barbu à plastron rouge est essentiellement frugivore.

Il mange en grande majorité des figues mûres, des baies et bien d'autres fruits.

Il attrape aussi des termites au sol et des papillons dans les airs.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le couple creuse dans une branche morte, dans un arbre du genre erythrina, salmalia, moringa ou pongamia... une cavité de 25 à 60 cm de long se terminant par une chambre de ponte de 15 cm de large à une hauteur de 2 à 10 m au-dessus du sol.

L'oiselle pond de 2 à 4 œufs blancs puis le couple, à tour de rôle, les couvent pendant près de 16 jours ; et ensuite les parents donnent la béquée à leurs oisillons.

Gallery[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jiří Felix (trad. ), , , 1982, 302 p. (ISBN) (trad. Jean et Renée Karel), Faune d'Asie, Paris, Gründ, , 302 p. (ISBN 2-7000-1512-6), Barbu pages 67 et 68
  2. (en) « Coppersmith barbet », sur thainationalparks.com (consulté le )