Bangard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bangard est l'homme chargé du respect des bans : c'est-à-dire des espaces d'affectation des cultures (blé, avoine, seigle, pommes de terre, prairies) et du moment des récoltes (fenaison, moisson, vendanges).

Un "bangard" était donc plus ou moins l'équivalent d'un garde champêtre ou d'un garde-messier.

Jusqu'en 1914, les bans furent fixés par réunion publique des paysans-propriétaires en l'église paroissiale.

Actuellement, le terme de ban des vendanges est encore utilisé en quelques régions.

Cette coutume astreignait la communauté à un assolement quadriennal avec usage d'un ban des jachères. Elle permettait aussi un travail plus communautaire et une entraide (prêt d'attelages pour extraire les chariots embourbés, pour escalader à charge une pente raide, etc). Elle évitait également la dévastation de récoltes par des passages trop précoces ou désorganisés.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Dictionnaire du monde rural - Les mots du passé", par Marcel Lachiver (Editions Fayard, 1997), 1770 pages - (ISBN 2-213-59587-9)
  • "Dictionnaire de l'Ancien Régime", sous la direction de Lucien Bély (Presses Universitaires de France, 1996), 1384 pages - (ISBN 2-13-047731-3)