Baie de Diego-Suarez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Baie de Diego-Suarez
La baie de Diégo-Suarez avec le Pain de Sucre, vue du mont des Français.
La baie de Diégo-Suarez avec le Pain de Sucre, vue du mont des Français.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de Madagascar Madagascar
Géographie physique
Type Baie
Localisation Océan Indien
Coordonnées 12° 13′ 50″ sud, 49° 17′ 34″ est

Géolocalisation sur la carte : Madagascar

(Voir situation sur carte : Madagascar)
Baie de Diego-Suarez

La baie de Diego-Suarez est une baie de l'extrême Nord de Madagascar abritant la ville de Diego-Suarez, ou Antsiranana en malgache. Elle tient son nom de deux navigateurs portugais, Diogo Dias et l'amiral Suarez. Il s'agit en fait d'un ensemble de baies créée lors de l'envahissement de la côte par l'océan Indien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au nord de Madagascar, la baie de Diego-Suarez mesure une vingtaine de kilomètres dans le sens nord-sud, ainsi que dans le sens est-ouest[1]. Elle est composée de quatre anses de plus petite taille :

Un îlot rocheux d'origine volcanique, nommé le Pain de Sucre, domine la baie Andovobazaha, celle située la plus au sud. Considéré comme un lieu sacré, des cérémonies traditionnelles nommées fijoroana y sont toujours pratiquées régulièrement.

L'entrée de la baie est étroite, seulement un kilomètre de largeur entre Nosy Volana, au nord, et Cap Andranomody, au sud. Ces passes ont une profondeur d'une cinquantaine de mètres[1].

Géologie[modifier | modifier le code]

Une base marneuse porte des coulées de roches volcaniques issues de la Montagne d'Ambre, située plus au sud. La ville d'Antsiranana et l'aéroport d'Andrakaka, notamment, sont situés sur de telles coulées. Plus à l'ouest, une base gréseuse est surmontée par des calcaires ; plus au nord, une base de roches volcaniques très altérées est surmontée par des calcaire aquitano-burdigaliens[1]. Ceci explique le caractère très souvent tabulaire des reliefs de la région.

Il semble que les différentes anses de la Baie de Diego-Suarez aient été d'anciennes vallées fluviales, envahies par la mer lorsque la zone s'est enfoncée progressivement : il s'agirait donc d'un ensemble de rias[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Collectif, Dictionnaire illustré des merveilles naturelles du monde, Paris, Sélection du Reader's Digest, , 3e éd., 463 p., p. 125

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]