Badge numérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Issu du monde numérique et plus précisément du Web 2.0, un badge numérique (aussi appelé insigne numérique, macaron numérique[1]) est un dispositif numérique qui se présente sous forme d’icône et qui est utilisé pour confirmer l'acquisition d’aptitudes, de connaissances ou de compétences.

Ce concept déjà reconnu sous des formes plus traditionnelles peut servir comme outil de motivation et de récompense et même d’attestation électronique pour un travail ou une activité accomplis par un internaute.

Autres appellations[modifier | modifier le code]

Les badges numériques sont aussi appelés :

  • digital badges - appellation anglaise ;
  • insignes ouverts (open badges) - fondation Mozilla.

Historique[modifier | modifier le code]

L’origine des badges numériques se trouve dans les badges attribués par les clubs sportifs, les associations de jeux et même le mouvement scout.

Voici quelques utilisateurs importants des badges numériques :

  • 2010 - Peer to Peer University (en), en partenariat avec la fondation Mozilla (à l’origine du navigateur Web Firefox) analyse la viabilité des badges ;
  • 2012 - la fondation Mozilla lance officiellement ses badges :
  • 2013 - le site ITyPA (Internet, tout y est pour apprendre) compte plus de 2400 étudiants expérimentant la certification au moyen de badges ;
  • 2014 – le Collège de Rosemont est la première institution à décerner des badges numériques au Québec.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Présentement au Canada, il n’y a pas de règlementation régissant l’attribution de badges numériques.

Selon la fondation Mozilla, en plus d’une image symbolique, leurs badges certifient des informations précises (métadonnées) telles :

  • les références de l’émetteur du badge ;
  • la date d’émission ;
  • les compétences atteintes ;
  • une référence d’authentification du badge.

Outils - applications[modifier | modifier le code]

Une firme tout comme une institution d’enseignement peut s’approprier ces insignes, se concocter un design et lui attribuer une valeur interne et personnelle sans qu’elle ait une signification dans le monde extérieur.

Les badges numériques forment un système qui se substitue à une représentation d’un mérite et sert d’attestation électronique de l’acquis d’un apprenant. Ils peuvent bonifier un travail tout comme distinguer la participation d’une personne.

Limitations[modifier | modifier le code]

Il y a lieu de mettre en place un système de vérification plus rigoureux pour établir des normes d’authentification, un référentiel de crédibilité international certifiant les mérites et les acquis de compétences.

Au-delà du milieu strictement académique, ces insignes servent à reconnaître et à confirmer électroniquement la contribution, ainsi que le niveau de performance d’un individu.

Apports pédagogiques[modifier | modifier le code]

En éducation, le concept de récompense et d’attribution de mérite servant à motiver l’apprenant fait partie intégrale de ce que Viau définit comme la dynamique motivationnelle[2].

Que ce soit dans le milieu professionnel ou éducationnel, les reconnaissances visent à souligner, à stimuler les efforts et à favoriser la motivation intrinsèque de l’apprenant. Les symboles informatiques tout comme les certificats matériels deviennent des outils importants. Les formations en ligne y trouveraient un outil et une référence très pointue par rapport au contexte de formation.

Innovation[modifier | modifier le code]

Présentement la Vitrine technologique éducation (VTÉ) s’est associée avec la fondation aux fins d’établir et de promouvoir des badges numériques qui seraient utilisées par les établissements d’éducation reconnus au Québec.

Cégep à distance du Collège de Rosemont offre des formations en ligne décernant des badges numériques pour la reconnaissance de formations suivies et de compétences acquises en ligne.

Aspects sociaux[modifier | modifier le code]

Les plus récentes générations C ou Net évoluent dans un contexte virtuel où l’environnement informatique fait partie de leurs quotidiens, que ce soit pour :

  • leurs loisirs avec les sites tels que et ;
  • leurs relations sociales avec les sites tels que et ;
  • leurs milieux d’études en ligne avec les plateformes comme et ;
  • et même leurs environnements professionnels avec les sites tels que et .

La venue de certification et de diplomation accompagnées de badges numériques fait partie d’une réalité que Seely Brown aurait reconnue[3].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Le Web 2.0. Beaudin-Lecours, Martin. Clic, Bulletin collégial des technologies de l’information et des communications, no. 66, janvier 2008.
  2. Wiki Open Badge de la fondation de Mozilla
  3. Discovery Education, a subsidiary of Discovery Communications, LLC. 2014* Discovery Education, a subsidiary of Discovery Communications, LLC. 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. Définition de macaron numérique sur le site du Grand dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française
  2. Viau, R. (2009). La motivation à apprendre en milieu scolaire. St-Laurent (Québec) : Éditions du Renouveau Pédagogique.
  3. Seely Brown, John. Open Education, the Long Tail, and Learning 2.0. Educause Review. Janvier-février 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Seely Brown, John. Open Education, the Long Tail, and Learning 2.0. Educause Review. Janvier-février 2008
  • Viau, R. (2009). La motivation à apprendre en milieu scolaire. St-Laurent (Québec) : Éditions du Renouveau Pédagogique.
  • Badges et apprentissages informels, une greffe délicate, Formation et culture numérique, septembre 2013.
  • et ville apprenante : programme Cities of Learning, Blog . Publié le 22 septembre 2014
  • Exploration des cours ouverts et des badges numériques. Présentation, juin 2014. Isabelle Delisle, conseillère au développement et chargée de projets au Centre d’expertise et de transfert en enseignement numérique et à distance (CETEND) du Cégep à distance.
  • "How to Earn Your Skeptic “Badge”." Confessions of an Aca-Fan. The Official Weblog of5 mars 2012.
  • Mozilla publie .Vers une alternative sérieuse aux diplômes académiques ? par Cedric Chevalier, Chroniqueur Actualités. 18 mars 2013. Developpez.com