Azuré de la phaque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agriades orbitulus • Azuré alpin, Argus azur

L’Azuré de la phaque (Agriades orbitulus) est une espèce de lépidoptères (papillons) de la famille des Lycaenidae et de la sous-famille des Polyommatinae.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • En français : l’Azuré de la phaque, l’Azuré alpin, l’Argus azur[1].
  • En anglais : alpine argus.
  • En allemand : Heller Alpenbläuling.
  • En néerlandais : Alpenblauwtje.
  • En suédois : Fjällvickerblåvinge.

Description[modifier | modifier le code]

L'imago d’Agriades orbitulus est un petit papillon qui présente un net dimorphisme sexuel : le dessus du mâle est bleu foncé bordé d'une ligne blanche, celui de la femelle est marron bordé de la même ligne blanche.

Le revers est beige suffusé de bleu aux postérieures, les ailes antérieures sont ornées d'une ligne de points noirs et les postérieures d'une ligne submarginale de taches blanches.

Espèce ressemblante[modifier | modifier le code]

Les femelles d’Agriades glandon glandon et d’Agriades orbitulus orbitulus peuvent être confondues dans les Alpes, et celles d’Agriades glandon aquillo et d’Agriades orbitulus orbitulus en Fennoscandinavie arctique.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération de juin à juillet. Il hiverne à l'état de chenille.

Plantes-hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes-hôtes sont Astragalus alpinus et Astragalus frigidus.

Distribution et biotopes[modifier | modifier le code]

L'espèce est présente en l'Europe dans les Alpes, en Norvège et en Suède, dans l'Oural, et dans le centre et l'Est de l'Asie. En France, elle est présente dans sept départements des Alpes[2].

Biotopes[modifier | modifier le code]

L’Azuré de la phaque est inféodé aux alpages humides et aux prairies alpines[3].

Systématique[modifier | modifier le code]

L’espèce Agriades orbitulus a été décrite par l'entomologiste italien Leonardo De Prunner en 1798, sous le nom initial de Papilio orbitulus[4],[5].

Synonymes[5] :

  • Papilio orbitulus Prunner, 1798protonyme
  • Papilio meleager Hübner, [1800-1803]
  • Papilio atys Hübner, [1803-1804]
  • Papilio pheretes Hoffmannsegg, 1804
  • Papilio pheretes Hübner, [1805-1806]
  • Albulina orbitulus (Prunner, 1798)
  • Plebejus orbitulus (Prunner, 1798)

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Plusieurs sous-espèces ont été décrites[5] :

  • Agriades orbitulus orbitulus (Prunner, 1798)Alpes, Norvège, Oural.
  • Agriades orbitulus luxurians (Forster, 1940)Yunnan.
  • Agriades orbitulus lobbichleri (Forster, 1961)Népal.
  • Agriades orbitulus tatsienluica (Oberthür, 1910)Tibet.
  • Agriades orbitulus major (Evans, 1915)Tibet.
  • Agriades orbitulus pheretimus (Staudinger, 1892) — Nord de la Chine, Est de la Russie.
  • Agriades orbitulus sajana (Rühl, 1895)monts Saïan, Altaï.
  • Agriades orbitulus tyrone (Forster, 1940)Gansu.
  • Agriades orbitulus shanxiensis Murayama, 1983 — Nord de la Chine.
  • Agriades orbitulus tibetana (D'Abrera, 1993)Tibet.
  • Agriades orbitulus qinlingensis (Wang, 1998)Chine.
  • Agriades orbitulus demulaensis (Huang, 2001)Tibet.
  • Agriades orbitulus dongdalaensis (Huang, 2001)Tibet.
  • Agriades orbitulus litangensis (Huang, 2001)Sichuan.
  • Agriades orbitulus jugnei (Churkin, 2004)Mongolie.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Paris, Delachaux et Niestlé, , 382 p. (ISBN 978-2-603-02045-6).
  • Tristan Lafranchis, Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Biotope, coll. « Parthénope », (ISBN 978-2-9510379-2-2).
  • Pro Natura — Ligue Suisse pour la Protection de la Nature, Les papillons de jour et leurs biotopes : Espèces • Dangers qui les menacent • Protection. Volume 1, , 516 p. (ISBN 978-3-85587-403-3).