Aulus Bucius Lappius Maximus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aulus Bucius Lappius Maximus
Fonctions
Gouverneur romain
Syrie
-
Publius Valerius Patruinus (en)
Gouverneur romain
Germanie inférieure
-
Consul suffect
Biographie
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Activités
Autres informations
Grade militaire

Aulus Bucius Lappius Maximus est un sénateur romain du Ier siècle, consul suffect en 86 et 95 sous Domitien.

Biographie[modifier | modifier le code]

On ignore le cursus prétorien de Lappius Maximus. Un Lappius, probablement lui-même, est légat de la legio VIII Augusta sous le règne de Vespasien[1].

Sous Titus, il fait partie du conseil impérial[2],[1].

Il est proconsul de la province de Pont-Bithynie vers 83/86[3],[4],[1]. De septembre à décembre de l'année 86, il est consul suffect[5],[1].

Il est ensuite gouverneur (légat d'Auguste propréteur) de la province de Germanie inférieure vers 87/88 à 89/90. En tant que tel, il mate la révolte du légat de Germanie supérieure, Lucius Antonius Saturninus[6],[7],[1], mais brûle les documents des conspirateurs selon Dion Cassius[8]. On aurait pu s'attendre à ce que Domitien ne le considère pas comme fiable, mais l'empereur ne semble cependant pas avoir douté de sa loyauté.

Par la suite, au contraire, il est nommé gouverneur (légat d'Auguste propréteur) de l'importante province de Syrie, où stationnent les armées d'Orient, vers 90/91 à 93[1].

De mai à août de l'année 96, il est à nouveau consul suffect[1].

À la suite de l'assassinat de Domitien en septembre 95, l'avis de Lappius Maximus est peut-être décisif sur le choix de son successeur par le Sénat : Nerva[9],[10],[1].

En 102, sous Trajan, un Lappius est membre du collège des pontifes, mais nous ignorons s'il s'agit de lui[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i Site LEGION VIII AUGUSTA, Aulus Bucius Lappius Maximus.
  2. John Devercker, La continuité dans le Consilium Principis sous les Flaviens, Ancient Society, 8, 1977, pp. 223-243.
  3. Annette Flobert, Lettres de Pline, Flammarion, 2002, p. 415, « X, 58 - Domitien à Lappius Maximus ».
  4. Pline le Jeune, Lettres, X, 58.
  5. Fasti Ostienses, Inscr. Ital., XIII, 1, pp. 194-195.
  6. Julian Bennett, Trajan. Optimus Princeps, Routledge, 1997, pp. 30-31 et 44
  7. Paul Petit, Histoire générale de l'Empire romain, tome 1 - Le Haut-Empire, Seuil, 1974, p. 126.
  8. Dion Cassius, Histoire romaine, livre LXVII.
  9. B. W. Jones, The Emperor Domitian, Londres, 1992.
  10. Charles L. Murisson, « M. Cocceius Nerva and the Flavians », Transactions of The American Philological Association, 2003, vol. 133, 1.