Auguste-Honoré Gosselin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Auguste-Honoré Gosselin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Auguste-Honoré Gosselin (- ) est un historien, un prêtre catholique et un professeur canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif à Saint-Charles-de-Bellechasse, il étudia au petit séminaire de Québec et reçut l'ordre en septembre de 1866.

Jusque 1868, il occupe le secrétariat diocésain de Québec, puis devient vicaire à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec et curé des paroisses de Pont-Rouge et Côte-de-Beaupré.

En 1888, il complète son doctorat en littérature à l'Université Laval. Membre de la Société royale du Canada à partir de 1892, il se consacre entièrement à l'histoire à compter de 1893, année où il se retire dans sa paroisse natale. En 1897, il obtient son doctorat en droit canon à l'Université d'Ottawa.

Auteur de plusieurs biographies, il aura surtout le mérite d'avoir minutieusement recherché la vie de François de Montmorency-Laval, pour lequel il composa plusieurs livres. Son œuvre majeure est toutefois L'Église du Canada, un travail monumental qu'il fit paraître en cinq tomes. L'abbé Gosselin est aussi connu pour ses recherches sur le médecin et député Jacques Labrie.

Conférencier et spécialiste de l'histoire ecclésiastique, il laissa derrière lui de nombreux manuscrits racontant sa vie, ses voyages et ses pensées. Le 29 décembre 1918, il est décédé à Saint-Charles-de-Bellechasse.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]