Atychiphobie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'atychiphobie \a.ti.ki.fɔ.bi\, ou la peur de l'échec, ou kakorraphiophobie[1], est une peur anormale, exagérée et persistance de l'échec. Elle est un type de phobie spécifique[2]. Comme d'autres phobies, l'atychiphobie mène souvent à un mode de vie restreint, affectant notamment la volonté d'une personne d'effectuer certaines activités.

Le terme est dérivé du grec phóbos, signifiant « peur », et atyches, signifiant « malchanceux »[3].

Effets[modifier | modifier le code]

Une personne souffrant d'atychiphobie envisage si intensément la possibilité d'un échec qu'elle refuse de prendre le risque. Elle peut, subconsciemment, diminuer ses capacités et se convaincre qu'il est inutile de continuer[4]. L'effort étant corrélé au degré de réalisation de l'individu, l'atychiphobie peut l'amener à se dévaloriser[5]. (exemple : une personne souffrant de l'atychiphobie aura aussi des difficultés, voire une impossibilité à avoir une relation amoureuse car être rejeté signifie un échec et pour une rupture la personne se sentira coupable et cela sera alors considéré aussi comme un échec. Les conséquences seront alors, un renfermement et "l'estime de soi" de la personne sera gravement atteinte, d'autres phobies peuvent alors apparaître et dans le pire des cas mener au suicide.)

Par définition, l'anxiété engendrée par toute phobie particulière est disproportionnée et la personne atteinte est généralement consciente de ce fait, ce qui laisse croire que les sources du problème sont inconscientes.

Origines et causes[modifier | modifier le code]

Cette phobie peut être éprouvée suite à une situation non contrôlée et imposée par un conflit extérieur ou intérieur. Exemple séparation d'un couple avec beaucoup de violence. (conflit=échec)....

Traitement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Atychiphobia » (voir la liste des auteurs).
  1. Quentin Périnel, « La kakorraphiophobie, cette peur de l'échec qui nous paralyse ! », sur lefigaro.fr, (consulté le 12 octobre 2015).
  2. (en) Deborah Bauers, « An Overview of Atychiphobia », Helium,‎
  3. (en) Andrew M. Colman, A Dictionary of Psychology, Oxford, Oxford university press, , 3e éd., 882 p. (ISBN 978-0-19-953406-7)
  4. (en) Glen Williams, « Atychiphobia – Fear of Failure », sur E Home Fellowship Help With Life, ) (consulté le 16 janvier 2015)
  5. (en) « All About Counseling »,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]