Attribut (philosophie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la philosophie image illustrant la logique image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant la philosophie, la logique et l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Attribut.

Au sens logique, on nomme attribut un terme que l'on affirme ou que l'on nie d'un sujet[1]. Exemple : « le roi de France est chauve » (incidemment, en grammaire, il s'agit également ici d'un « adjectif attribut »). La scolastique pouvait ainsi parler des attributs dialectiques pour désigner les « cinq universaux »: genre, espèce, différence, propre et accident [1].

Au sens métaphysique, un attribut est une propriété essentielle d'une substance (voir Descartes, Principes de la philosophie, I, 56; ou Spinoza, Ethique, I, déf. 4[1]: « Par attribut, j'entends ce que l'intellect perçoit de la substance, en tant que cela constitue son essence. »

Informatique[modifier | modifier le code]

Article connexe : attribut (informatique).

En programmation, on nomme parfois ainsi les caractéristiques non modifiables d'un type de donnée, par exemple la mantisse et l'exposant dans un nombre représenté en virgule flottante : on peut changer la valeur de la mantisse et celle de l'exposant, mais pas la taille allouée à ceux-ci.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Vocabulaire technique et critique de la philosophie (dir. André Lalande), PUF, 1926 (5e ed., 1999)

Articles connexes[modifier | modifier le code]