Attila Korodi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Attila Korodi
Illustration.
Fonctions
Ministre roumain de l'Environnement
et du Changement climatique

(9 mois et 10 jours)
Premier ministre Victor Ponta
Gouvernement Ponta III
Prédécesseur Rovana Plumb
Successeur Grațiela Gavrilescu
Ministre de l'Environnement et des Forêts

(17 jours)
Premier ministre Mihai Răzvan Ungureanu
Gouvernement Ungureanu
Prédécesseur László Borbély
Successeur Rovana Plumb
Ministre de l'Environnement et du Développement durable

(1 an, 8 mois et 17 jours)
Premier ministre Călin Popescu-Tăriceanu
Gouvernement Popescu-Tăriceanu
Prédécesseur Sulfina Barbu
Successeur Nicolae Nemirschi
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Miercurea-Ciuc (Roumanie)
Parti politique UDMR
Diplômé de Université Politehnica
SNSPA
Académie d'études économiques

Attila Korodi, né le à Miercurea-Ciuc, est un homme politique roumain membre de l'Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR). Il est ministre de l'Environnement entre 2007 et 2008, en 2012 et 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et jeunesse[modifier | modifier le code]

Il naît dans une famille de la minorité hongroise.

Il est allé au Lycée Marton Aron de Miercura Ciuc entre 1991 et 1995. À cette époque, il s'engage dans diverses activités culturelles et politiques, notamment au sein de la rédaction du journal de son lycée Vàltòáram, ainsi qu'en tant que président du conseil des élèves de son lycée et en tant que vice-président, puis président de l'Union des lycéens magyares de Roumanie.

Il entreprend ensuite un cursus génie économique en allemand à l'université Politehnica de Bucarest de 1995 à 2001. Il enchaîne avec une formation en management des organisations et en management stratégique à l'École nationale d'études politiques et administratives de Bucarest entre 2001 et 2003. Il s'implique dans de nombreuses associations relatives à la jeunesse hongroise de Roumanie, avant d'adhérer à l'Union démocrate magyare de Roumanie.

En plus du hongrois, il parle couramment roumain, anglais et allemand.

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Dès 1999, il commence à travailler comme manager au sein de la société SC INTEGRAtel S.A.

À la suite des élections parlementaires de 2000, Korodi est recruté par le groupe parlementaire de l'UDMR au Parlement roumain, comme conseiller sur les problèmes industriels, technologiques et informatiques, ainsi que sur l'administration publique.

Entre 2001 et 2003 il travaille chez Porsche Roumanie, puis au sein de l'entreprise Skoda.

En 2003 il est engagé comme représentant en Roumanie de la Compagnie nationale de privatisation et d'administration des actions de l'État hongrois, étant chargé de l'information des autorités hongroises sur les projets de développement économique et de privatisation en Roumanie.

Une rapide ascension institutionnelle[modifier | modifier le code]

Après les élections locales de 2004, il devient membre du conseil général du județ de Harghita. Quelques mois plus tard, à la suite des élections législatives, il est choisi par l'UDMR pour occuper le poste de secrétaire d'État à l'Intégration européenne du ministère de l'Environnement et des Eaux.

En 2005, Attila Korodi commence une thèse en relations économiques internationales à l'Académie d'études économiques de Bucarest, portant sur l'impact du management des institutions européennes sur l'économie nationale.

Ministre de l'Environnement à trois reprises[modifier | modifier le code]

À l'occasion du remaniement ministériel du 5 avril 2007, il est nommé à 29 ans ministre de l'Environnement et du Développement durable dans le gouvernement dirigé par le Premier ministre libéral Călin Popescu-Tăriceanu. Il quitte cette fonction à la fin de son mandat, le .

Le , il est appelé pour prendre la succession de László Borbély en tant que ministre de l'Environnement et des Forêts dans le gouvernement de l'indépendant libéral-conservateur Mihai Răzvan Ungureanu. Il abandonne son poste à peine dix-sept jours plus tard, du fait du vote d'une motion de censure et d'un changement de majorité parlementaire.

Finalement, le , l'UDMR fait son retour dans la coalition majoritaire. En conséquence, Attila Korodi est retenu pour être ministre de l'Environnement et du Changement climatique.

Il est remplacé le suivant par Grațiela Gavrilescu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]