Atlas (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le géant Atlas illustrant le frontispice de l'atlas de Mercator.

Un atlas est à l'origine un recueil de cartes géographiques réalisé par Mercator à partir de 1585, ouvrage dans lequel le géographe flamand orne le frontispice par la représentation du géant Atlas avec à la main un globe céleste qu'il scrute, et à ses pieds un globe terrestre[1]. Par extension, ce terme géographique désigne un recueil de cartes, de planches, d'illustrations, joint à un ouvrage.

Typologie[modifier | modifier le code]

Variété des atlas[modifier | modifier le code]

Les atlas sont aujourd'hui des produits éditoriaux extrêmement différenciés :

Des sujets émergeant se prêtent aussi à la réalisation d'atlas. Par exemple, en 2010, l'Union européenne a publié un premier atlas de la biodiversité des sols[2].

Usages sociaux des atlas[modifier | modifier le code]

Les atlas, mieux encore que les cartes isolées, fournissent une représentation des conceptions politiques ou idéologiques d'une société ou d'une culture donnée : ils manifestent en effet des choix significatifs : type de projection choisie, donnant plus d'importance à telle ou telle région du monde, choix des points de vue, mettant tel ou tel région au centre de la carte et donnant aux autres un statut marginal ou dépendant, choix des variétés linguistiques choisies dans les légendes, attribution de tel territoire à telle ou telle entité politique, manifestant une prise de position dans les conflits territoriauxetc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Maillet, Dico des noms propres devenus noms communs, Albin Michel, , p. 21
  2. European atlas of soil biodiversity; DOI:10.2788/94222