Arthur D. Little

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arthur D. Little
logo de Arthur D. Little

Création 1886 (formally incorporated as ADL in 1909)
Fondateurs Arthur Dehon Little (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Ignacio Garcia Alves, Global CEO
Forme juridique Société ouverte à responsabilité limitée
Siège social Bruxelles
Drapeau de Belgique Belgique
Activité conseil en stratégie
Filiales 28 Bureaux dans 20 pays
Site web www.adl.com


Arthur D. Little (ADL), un cabinet de conseil en stratégie fondé en 1886 par Arthur Dehon Little, un chimiste au Massachusetts Institute of Technology et Roger Griffin, à Cambridge dans le Massachusetts. Il s'agit du tout premier cabinet de conseil en stratégie de l'histoire.

Arthur D. Little a été le pionnier du concept de services professionnels sous contrat. La société a joué un rôle clé dans le développement de la stratégie commerciale, de la recherche opérationnelle, des logiciels de traitement de texte, de la première pénicilline synthétique, mais également du NASDAQ. Aujourd'hui, l'entreprise est une société de conseil en stratégie multinationale opérant en partenariat.

Le cabinet regroupe plus de 1 000 consultants dans plus de 20 pays de par le monde. Ce réseau international permet à ADL de répondre au mieux aux problématiques toujours plus globales de ses clients grâce à la mise en commun de ses expériences et de ses savoir-faire.

En France, le bureau de Paris a ouvert en 1968 et rassemble aujourd’hui environ 60 consultants au service des directions générales des grandes entreprises. Les consultants sont spécialisés dans les problématiques de stratégie et d'organisation, d'innovation et d'amélioration de la performance. Le bureau de Paris accompagne depuis plus de 40 ans les grands groupes du CAC 40 et les sociétés à forte croissance sur leurs enjeux stratégiques majeurs. Les locaux parisiens sont situés au 7, place d’Iéna, dans le 16ème arrondissement de Paris.

Le bureau de Paris a développé une importante expertise dans les secteurs suivants[1] :

  • TIME (Telecom, Information, Media and Electronics)
  • Automotive & Manufacturing
  • Travel and Transportation
  • Healthcare
  • Private Equity.

Au début des années 2000 le cabinet a rencontré des difficultés financières, qui ont forcé Arthur D. Little Inc à se vendre au groupe français Altran Technologies, en gardant toutefois son autonomie et la particularité d'avoir une approche qui lie Stratégie, Innovation & Technologie. Altran a racheté le cabinet pour en faire son bras armé dans les services de consulting stratégique.

Néanmoins les associés d'ADL ont effectué la reprise du cabinet en 2012 sous la houlette de son nouveau CEO Ignacio Garcia Alves[2].

En 2010, Vault classe ADL à la 15e position de son classement des 25 plus grands cabinets mondiaux et en 2011 à la 13e position[3]. En 2018 ADL Europe atteint la 9ème place.[4]

Arthur D. Little recrute ses consultants selon un processus spécifique aux cabinets de conseil en stratégie, centré autour de plusieurs entretiens et différentes études de cas[5] , et d'un échange sur les motivations et le parcours des candidats. A Paris Arthur D Little accueille de préférence des candidats issus d’HEC, de l’ESSEC, de l’ESCP-EAP, de Sciences Po Paris, de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole Centrale Paris et des Mines de Paris.[6]

Liens externes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Présentation », sur www.adlittle.fr (consulté le 1er novembre 2017)
  2. http://www.consultor.fr/devenir-consultant/actualite-du-conseil/391-apres-altran-on-veut-croire-aux-lendemains-qui-chantent.html
  3. "Prestige Management and Strategy Consulting Firms 2013", methodology by Vault.com.
  4. (en) « Best European companies to work for|Vault.com », Vault, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  5. http://etudedecas.fr/pourquoi-les-entretiens-des-cabinets-de-conseil-sont-si-exigeants-ou-pourquoi-devenir-consultant/
  6. (en) « Intégrer Arthur D. Little », sur www.adlittle.fr (consulté le 1er novembre 2017)