Ars Longa Vita Brevis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ne pas confondre avec le début de l'aphorisme d'Hippocrate, « Ars longa, vita brevis, ... »
Ars Longa Vita Brevis

Album de The Nice
Sortie novembre 1968
Enregistré 1968
Studios Olympic (Barnes)
Durée 46:11
Genre rock progressif, rock psychédélique
Producteur The Nice
Label Drapeau : Royaume-Uni Immediate IMSP020
Drapeau : États-Unis Immediate Z12 52020
Critique

Albums de The Nice

Ars Longa Vita Brevis (« L'art est long, la vie brève ») est le second album du groupe rock progressif britannique The Nice.

Le guitariste David O'List quitta le groupe pendant les sessions d'enregistrement de cet album, laissant les 3 autres musiciens le réaliser seuls. Après avoir auditionné plusieurs guitaristes (dont Steve Howe, le futur guitariste de Yes), ils décidèrent finalement de poursuivre sous la forme d'un trio et de laisser Keith Emerson prendre le contrôle total du groupe, l'orgue Hammond devient alors réellement l'instrument principal de la formation. Une première en cela que Keith Emerson chante sur les pièces Daddy, where did I come from ? où il partage le chant avec le bassiste Lee Jackson, il s'occupe de chanter les parties principales de Happy Freuds et chante le pont sur Little Arabella.

La première face contient plusieurs titres pop et un arrangement d'une œuvre de Jean Sibelius : Karelia. La seconde face, quant à elle, est caractérisée par une longue suite de presque 20 minutes: Ars Longa Vita Brevis à laquelle l'album doit son titre. Cette construction est typique du rock progressif, à savoir une face contenant plusieurs morceaux plus ou moins courts et l'autre constituée d'une longue suite d'environ 20 minutes. Certains considèrent Ars Longa Vita Brevis comme l'un des premiers morceaux de rock progressif, sujet à controverse.

L'album rencontre un grand succès en tournée mais ne rentre pas dans les charts.

Titres[modifier | modifier le code]

Sauf indication, toutes les pièces sont de Keith Emerson et Lee Jackson.

'Face un'

  1. Daddy, Where Did I Come From ? - 3:42
  2. Little Arabella - 4:14
  3. Happy Freuds - 3:25
  4. Intermezzo from the Karelia Suite (Sibelius) - 8:57
  5. Don Edito el Gruva (Emerson, Jackson, Davison) - 0:12

Face deux

  1. Ars Longa Vita Brevis - 19:18
    1. Prelude / 1st Movement: Awakening (Davison) – 5:50
    2. 2nd Movement: Realisation (Jackson, O'List, Emerson) – 4:54
    3. 3rd Movement: Acceptance "Brandenburger" (Emerson, Jackson, Davison) – 4:23
    4. 4th Movement: Denial (Emerson, Jackson, Davison) – 3:23
    5. Coda: Extension to the Big Note (Emerson) – 0:46

Pièces bonus sur la réédition de 1998[modifier | modifier le code]

  • 7 Daddy, where did I come from (Mix mono single)
  • 8 Happy Freuds (Mix mono single)

Pièce bonus sur la réédition de 2005[modifier | modifier le code]

  • 9 Happy Freuds 3:27

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Malcolm Langstaff est décédé en 2007.
  • Brian Davison est décédé en 2008.
  • Keith Emerson est décédé en 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]