Arnold Geulincx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un philosophe
Cet article est une ébauche concernant un philosophe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Arnold Geulincx

Arnold Geulincx, né le à Anvers et mort de la peste en à Leyde, âgé de 45 ans, est un philosophe flamand.

Il fut étudiant en philosophie, puis en théologie, à l'ancienne université de Louvain, dont il fut licencié en arts en 1643.Il sympathisait avec le jansénisme et la Réforme et il va s'exiler. Il y devint ensuite professeur de philosophie. Il est destitué de cette chaire en 1658 et ne retrouvera une chaire de professeur de philosophie qu'en 1665 à Leyde[1].

Disciple de René Descartes, il a travaillé sur la philosophie cartésienne.

Sa devise était : serio et candide (sérieusement et avec candeur) [1].

Samuel Beckett l'a cité comme une de ses influences[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Rousset (postface Pierre-François Moreau), Geulincx entre Descartes et Spinoza, Paris, Vrin, coll. « Bibliothèque d'histoire de la philosophie », , 219 p. (ISBN 2-7116-1397-6)
  • VANDER HAEGEN Victor. Geulincx, étude sur sa vie, sa philosophie et ses ouvrages. Gand : Ad. Hoste, 1886, 230 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Victor Vander Haegen, Geulincx, étude sur sa vie, sa philosophie et ses ouvrages, Gand, Ad. Hoste, , 230 p., p. 1-18
  2. (en) Arnold Geulincx Ethics With Samuel Beckett's Notes