Arnold Geulincx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arnold Geulincx

Arnold Geulincx, né le à Anvers et mort de la peste en à Leyde, âgé de 45 ans, est un philosophe flamand.

Il fut étudiant en philosophie, puis en théologie, à l'ancienne université de Louvain, dont il fut licencié en arts en 1643.Il sympathisait avec le jansénisme et la Réforme et il va s'exiler. Il y devint ensuite professeur de philosophie. Il est destitué de cette chaire en 1658 et ne retrouvera une chaire de professeur de philosophie qu'en 1665 à Leyde[1].

Disciple de René Descartes, il a travaillé sur la philosophie cartésienne.

Sa devise était : serio et candide (sérieusement et avec candeur) [1].

Samuel Beckett l'a cité comme une de ses influences[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Rousset (postface Pierre-François Moreau), Geulincx entre Descartes et Spinoza, Paris, Vrin, coll. « Bibliothèque d'histoire de la philosophie », , 219 p. (ISBN 2-7116-1397-6)
  • VANDER HAEGEN Victor. Geulincx, étude sur sa vie, sa philosophie et ses ouvrages. Gand : Ad. Hoste, 1886, 230 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Victor Vander Haegen, Geulincx, étude sur sa vie, sa philosophie et ses ouvrages, Gand, Ad. Hoste, , 230 p., p. 1-18
  2. (en) Arnold Geulincx Ethics With Samuel Beckett's Notes