Aller au contenu

Armand Alexandre Emmanuel d'Hautefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Armand Alexandre Emmanuel d'Hautefort
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Distinction
Archives conservées par

Armand Alexandre Emmanuel d'Hautefort (ou de Hautefort), est un général de brigade français. Né le , à Saint-Laurent-sur-Manoire en (Dordogne), il est le fils du Armand-Joseph-Camille marquis d'Hautefort, inspecteur des postes à Périgueux puis à Nancy et d'Anne-Laure de Bertin. Il est mort à Paris le .

Il épousa le , Virginie-Augustine-Valentine Lemercier de Maisoncelle-Verthille de Richemond.

Carrière et états de service

[modifier | modifier le code]

Ancien élève de Saint Cyr (1842-1844), dont il sort 130e sur 292, il est nommé sous-lieutenant le au 4e Cuirassiers, avant d'être affecté à l'école de Cavalerie de Saumur dont il sort 2e sur 40. À sa sortie de Saumur, il est affecté en , au 11e Chasseurs.

  • lieutenant le , comme lieutenant en second au 11e régiment de chasseurs à cheval, il en fait est détaché comme instructeur à l'École de cavalerie (Saumur) de à .
  • capitaine instructeur au 5e régiment de chasseurs à cheval le , avant d'être nommé au même poste au régiment des Dragons de l'Impératrice de la Garde Impériale en . Capitaine commandant un escadron des Dragons de l'Impératrice en , il fait la campagne d'Italie en 1859 avec ce régiment.
  • Chef d'escadrons, le au 1er régiment de lanciers puis du 9e régiment de chasseurs à cheval, nommé lieutenant-colonel le , au 10e régiment de chasseurs à cheval, il participe aux opérations de Rome en 1869. il part avec son régiment à l'armée du Rhin et prit part aux opérations autour de Metz, où il fut fait prisonnier à la capitulation de la ville.
  • Nommé colonel du 5e régiment de hussards, le alors en garnison à Lyon, avant partir avec son régiment en Algérie, à Alger et Orléansville.
  • Promu général de brigade, le , commandant la 7e brigade de cavalerie du VIIe corps à Gray, jusqu'au , avant de passer dans la section de réserve.

Décorations

[modifier | modifier le code]
  • chevalier de la Légion d'honneur, le
  • officier de la Légion d'honneur, le
  • commandeur de la Légion d'honneur, le
  • médaille commémorative de la campagne d'Italie
  • chevalier de l'ordre militaire de Savoie (1861)
  • commandeur de l'ordre de Saint Grégoire le Grand (1869)

Notes et références

[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographies

[modifier | modifier le code]
  • Castillon de Saint Victor, Historique du 5e régiment de hussards, Paris, éd. Lobert & Pierson, 1889, 210 p.

Liens externes

[modifier | modifier le code]