Ardennais suédois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ardennais suédois
Image illustrative de l’article Ardennais suédois
Région d’origine
Région Drapeau de la Suède Suède
Caractéristiques
Morphologie Cheval de trait
Taille 1,52 m à 1,63 m
Poids 500 à 800 kg
Robe Généralement baie
Tête Imposante, petits yeux
Pieds Fanons abondants
Autre
Utilisation Attelage, débardage

L'ardennais suédois (suédois : Svensk ardennerhäst) est une race de chevaux de trait. Le but de la création de cette race était d'obtenir un cheval plus robuste que les races suédoises d'origine. Au XIXe siècle, la Suède a connu un grand essor de l'agriculture, et notamment importé des traits ardennais belges et français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pour développer la race d'origine, le comte C. G. Wrangle a importé des ardennais belges et français, qu'il a croisés avec les juments locales suédoises[1],[2]. Le stud-book de la race est créé en 1870[3]. En 1873, Wrangle importe trois étalons, Faro, Husar et Railleur, et accentue ces importations l'année suivante, avec les juments La Me're et Rigolette[2].

En dix ans, cette race connaît un véritable essor, au point de se trouver dans différentes régions de la Suède en 1880[2]. L'association de la race est créée en 1901[2].

L'Ardennais suédois connaît un fort déclin au début du XXIe siècle[1]. En 1998, ses effectifs sont tombés à un niveau très bas[3]. En 2002, l'Ardennais suédois connaît un déclin sérieux, dû à l'absence de demande[3].

Description[modifier | modifier le code]

D'après le guide Delachaux (2016), il toise de 1,55 m à 1,63 m, pour 550 à 800 kg[4]. CAB International (2016) indique une fourchette de 1,52 m à 1,62 m au garrot, pour un poids moyen de 500 à 600 kg[1]. Il est d'apparence trapue et inélégante. Sa tête est imposante, avec un profil rectiligne[2], un front large et de petits yeux[4]. Son encolure est courte et forte, très musclée[4],[2]. Le garrot est peu sorti[2]. Son poitrail est large et profond[2], son dos est court[4], et son épaule très puissante. La croupe est musclée et ronde[4]. Ses membres sont courts et forts[4]. La queue et la crinière sont plus touffues que chez l'ardennais, en revanche, en raison des fortes chutes de neige, ses fanons sont moins fournis.

Il est généralement de robe baie, parfois bai-brun, noir, alezan ou rouan[4],[2].

Robustes, ces chevaux se sont adaptés à l'environnement suédois[3]. Le caractère est réputé docile. L'espérance de vie est longue.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Ce sont de bons chevaux de traction, utilisés depuis longtemps dans les activités agricoles en Suède[3]. L'Ardennais suédois est utilisé comme cheval de débardage dans les lieux inaccessibles aux véhicules[4].

Le poids moyen en carcasse est de 400 kg[3].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

La race est indiquée comme rare sur la base de données DAD-IS[3]. L'étude menée par l'université d'Uppsala, publiée en août 2010 pour la FAO, signale le South German coldblood comme une race locale européenne menacée d'extinction[5]. En 2016, les effectifs sont situés dans une fourchette entre 1 000 et 5 000 têtes[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Porter et al. 2016, p. 506.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Hendricks 2007, p. 408.
  3. a, b, c, d, e, f, g et h DAD-IS.
  4. a, b, c, d, e, f, g et h Rousseau 2016, p. 89.
  5. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 60 ; 65.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]