Anton-Reichard Freiherr von Mauchenheim genannt Bechtolsheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mauchenheim (homonymie).

Anton-Reichard Hermann Friedrich Maria Freiherr von Mauchenheim genannt Bechtolsheim
Naissance 9 juillet 1896
Wurtzbourg
Décès 9 février 1961 (à 64 ans)
Wurtzbourg
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of Germany (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903–1919).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1922–1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Artillerie
Années de service 1914-1945
Commandement 257e division d'infanterie
29e corps d'armée
71e corps d'armée
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de fer
Croix allemande

Anton-Reichard Hermann Friedrich Maria Freiherr von Mauchenheim genannt Bechtolsheim[Notes 1] ( à Wurtzbourg - à Wurtzbourg) est un General der Artillerie allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

En Biélorussie, von Bechtolsheim à la tête de la 707e division d'infanterie (Allemagne) dirigea les opérations mobiles de tuerie des Juifs. La division, qui ne comptait que deux régiments fut déployée de Baranavitchy à Minsk. À l'intérieur de l'ancien territoire soviétique, il a employé des éléments du 11e bataillon de réserve de la police. Ils étaient assistés par des compagnies de la police lituanienne. Du début au début , il fit exécuter les Juifs dans le ghetto de Sloutsk, le ghetto de Kletsk, les villages de Smilovitchi, Rudensk, Smolevitchi, Kliniki et Koydanov. Le bilan de ces opérations en Biélorussie fut de 19 000 victimes, en majorité juives. Sur le territoire polonais, c'est son 727e régiment qui procéda aux exécutions[1].

Promotions[modifier | modifier le code]

Fahnenjunker
Fahnenjunker-Gefreiter
Fahnenjunker-Unteroffizier
Fähnrich
Leutnant (sans diplôme)
Leutnant
Oberleutnant
Hauptmann
Major
Oberstleutnant
Oberst
Generalmajor
Generalleutnant
General der Artillerie

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Freiherr est un titre de noblesse, pouvant se traduire comme Baron, et non une partie d'un nom de famille. La forme féminine est Freifrau et Freiin.
Citations
  1. Raul Hilberg, La destruction des juifs d'Europe, t. 1, Paris, Gallimard, coll. « folio; Histoire », , 712 p. (ISBN 978-2-070-30983-2, OCLC 836350469)p. 540
Bibliographie
  • Raul Hilberg, La destruction des juifs d'Europe, t. 1, Paris, Gallimard, coll. « folio; Histoire », , 712 p. (ISBN 978-2-070-30983-2, OCLC 836350469)
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Iéna, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. (ISBN 978-3-938845-17-2).
Liens externes