Antoine Blatin (1769-1846)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blatin.
Antoine Blatin
Antoine Blatin2.jpg
Portrait d'Antoine Blatin par Thomas Degeorge en 1846.
Fonction
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Antoine Blatin, né le à Clermont-Ferrand et décédé le à Clermont-Ferrand a été maire de Clermont-Ferrand du à 1830[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils de Claude Antoine Blatin[1] (1744-1827), négociant, premier consul de la juridiction consulaire de Clermont-Ferrand avant la Révolution, et de Marie Henriette Gros[1]. La famille Blatin était une famille notable de Clermont-Ferrand, dont certains membres sont connus comme marchands dès le XVIe siècle. Elle a donné plusieurs échevins de Clermont sous l'Ancien régime.

Avant de devenir maire, il fut premier adjoint au maire à partir du . Il a été également conseiller général du Puy-de-Dôme de 1827 à 1846 et chevalier de la Légion d'honneur[1].

Il a favorisé l'installation des frères de la doctrine chrétienne à Clermont-Ferrand[1]. Il créa également des cours gratuits de sciences, de dessin et d'architecture.

Sous son mandat fut lancée la construction de l'ensemble constitué par l'hôtel-de-ville, le tribunal et la maison d'arrêt. De cette époque date aussi l'ancienne caserne de gendarmerie du cours Sablon et la création de la chambre de commerce.

Il est le beau-frère d'Antoine Sablon, maire de Clermont-Ferrand[2], et il est le grand-oncle d'un autre maire de Clermont-Ferrand, Jean-Baptiste Antoine Blatin.

Une des rues importantes de Clermont-Ferrand porte son nom. Cette rue débouche sur la place de Jaude et part en direction de Chamalières.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Maire de Clermont-Ferrand (1822-1830)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Antoine Blatin (1769-1846) », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • Georges Bonnefoy, Histoire de l'administration civile dans la province d'Auvergne et le département du Puy-de-Dôme, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, suivie d'une revue biographique illustrée des membres de l'état politique moderne (députés et sénateurs), 4 vol., Paris, E. Lechevalier, 1895-1902 : voir tome IV, p. 32. Consultable en ligne sur gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Georges Bonnefoy
  2. Leurs épouses étaeint sœurs.