Oie rieuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Anser albifrons)

Anser albifrons

Anser albifrons
Description de cette image, également commentée ci-après
Anser albifrons albifrons
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Anseriformes
Famille Anatidae
Genre Anser

Espèce

Anser albifrons
(Scopoli, 1769)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Anser albifrons - MHNT

L'Oie rieuse (Anser albifrons) est une espèce d'oie assez grande bien que de taille inférieure à l'Oie cendrée.

Description[modifier | modifier le code]

Elle mesure une longueur de 64 à 78 cm pour une envergure de 130 à 165 cm et pèse de 1,4 à 3,3 kg[1]. Le plumage est brun-gris avec des barres ventrales noires, la principale caractéristique de l'oie rieuse étant sa tache blanche sur le front. Le bec et les pattes sont orange avec aussi des rayures noires sur le ventre que l'oie cendrée n'a pas.

Comportement[modifier | modifier le code]

C'est une espèce bruyante qui se distingue par son cri aigu et musical, d'où son nom, grégaire uniquement après la nidification qui a lieu dès le mois de mai. Le nid est situé sur un monticule de terre souvent en terrain sec. L'oie rieuse est réputée être une espèce craintive et prudente.

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Enregistrement 1 :

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Elle niche dans la toundra arctique à travers la Russie, le Groenland, l'Alaska et le Canada. On peut la rencontrer en hiver en Grande-Bretagne, dans les Balkans et la Turquie. En France, elle peut se rencontrer en Bretagne, sur le littoral de la Manche et en Camargue. Les populations américaines hivernent dans le Sud des États-Unis et au Mexique, les populations sibériennes hivernant quant à elles au Japon et en Chine.

Populations[modifier | modifier le code]

La population de l'oie rieuse est comprise entre 2 900 000 et 3 300 000 individus[réf. nécessaire].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 10.1, 2020) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des cinq sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Oie rieuse, Futura-Sciences, consulté le 21 mai 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :