Andy Le Sauce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Andy Le Sauce est un apnéiste français, auteur de 14 records du monde, notamment en apnée statique.

Le , il parvient à rester 7 min 35 s sous l'eau[1],[2], record qui tient 5 ans[3]. Mais aussi en apnée dynamique (nager en apnée le plus loin possible) en parcourant 164 m en piscine[2],[3],[4] (5 ans également). Il a aussi établi des records du monde moins classiques en restant, en 1994, les voies respiratoires immergées le plus longtemps possible pendant une heure de temps (58 apnées successives de 1 min 01 s en moyenne, entrecoupées par 0,8 s de prise d'air = 59 min 10 s). Par ailleurs, un record du Monde en apnée dynamique a aussi été établi en 2001 - et il tient 8 ans - en parcourant pendant 24 heures, la distance totale de 44 km[3] (soit 1760 longueurs de 25 m, entrecoupées par, en moyenne, 10 s de récupération, reprise d'air frais, avec une restauration rapide toutes les demi-heures) etc., et la profondeur n'étant pas sa spécialité, il n'a jamais réalisé que record d'Europe ou de France, autour de 60 m en immersion libre (descendre et remonter à la seule force de ses bras) Il vit jusqu'en 2003 sur l'île de La Réunion, département d'outre-mer français de l'océan Indien, ce qui lui vaut de participer à la conception d'un roman relatif à son sport paru en 2003 chez un éditeur réunionnais, Plus léger que l'air, de Joëlle Écormier[5]. Dans la bibliographie, on signalera aussi ce livre de Stéphane Héas, sociologue, aux éditions Max Milo, Paris Les virtuoses du corps - Enquête auprès d'êtres exceptionnels), où, anonymé, Andy est présenté sous le nom de Benoit M, apnéiste.

Sportif de haut niveau, Andy a aussi participé à des Championnats du Monde, d'Europe, de France en athlétisme. A plus de 70 ans, il court encore le 400 m en 1 min 23 s. 4 marathons en 8 mois courus à la même époque sont également à mettre à son actif (temps médiocres par contre).

Ces différentes activités le conduisent sur plusieurs continents (12 ans dans l'océan Indien. Championnats divers au Brésil, en Italie, invitations à Hollywood et dans le Tennessee[3].

Andy développe aussi une activité d'artiste peintre professionnel au Pays Basque, axé sur le bleu et la thématique sous-marine[3],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Laborde, « Les plongeurs en apnée veulent réglementer l'ivresse des records », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Jean-Dominique Merchet, « Le masque de plongée. Traverses. Les abysses de l'apnée », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. a b c d et e Mathilde Bauthier, « Plongée dans l’univers d’Andy Le Sauce », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  4. « Le Lorientais Andy Le Sauce recordman du monde d'apnée », Le Télégramme,‎ (lire en ligne)
  5. a et b Jean Pouyet, « Andy le Sauce, un homme à passions », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)