Andritz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Andritz AG
logo de Andritz
illustration de Andritz

Création 1852
Forme juridique Société par actions de droit autrichien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action VSE : ANDR
Siège social Graz
Drapeau d'Autriche Autriche
Direction Wolfgang Leitner
Filiales Andritz (Germany) (d), Andritz (Canada) (d), Andritz (d), Andritz Hydro (d) et Andritz (Finland) (d)
Effectif 30.000
TVA européenne ATU28609707[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.andritz.com

Andritz est une entreprise autrichienne qui fait partie de l'indice ATX. Elle est spécialisée dans la conception et la fabrication d'équipements et de systèmes de production industrielle.

Activité[modifier | modifier le code]

Le CA par marché se répartit comme suit :

  • industrie papetière (44,1 %) : équipements de production de pâte à papier et de pâte chimique, de production textile ;
  • hydraulique (35,5 %) : systèmes hydrauliques (turbines, pompes, etc.) et composants destinés à l'industrie aérospatiale ;
  • environnement (9 %) : systèmes de traitement des eaux usées ;
  • métallurgie (7,8 %) : équipements de production d'acier inoxydable, d'acier laminé, etc. ;
  • agroalimentaire (3,6 %) : systèmes de production d'aliments, de broyage, de pressage, etc.

Le groupe est le no 1 mondial des technologies destinées au secteur de l'alimentation animale. La répartition géographique du CA est la suivante : Europe (37 %), Amérique du Sud (23,2 %), Asie (22,2 %), Amérique du Nord (14,1 %) et autres (3,5 %).

Histoire[modifier | modifier le code]

En , Andritz annonce l'acquisition de Xerium Technologies, une entreprise d'équipements et de services pour l'industrie papetière, pour 833 millions de dollars[2].

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ » (consulté le 4 septembre 2019)
  2. Kirsti Knolle et Francois Murphy, « Austria's Andritz buys U.S. firm Xerium for $833 million in cash », sur Reuters,

Liens externes[modifier | modifier le code]