Andrew Little (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrew Little
Image illustrative de l'article Andrew Little (homme politique)
Fonctions
Ministre néo-zélandais de la Justice
Ministre des Négociations relatives au traité de Waitangi
En fonction depuis le
(1 mois et 22 jours)
Gouverneur Patsy Reddy
Premier ministre Jacinda Ardern
Gouvernement Ardern
Prédécesseur Amy Adams
35e Chef de l'Opposition

(2 ans, 8 mois et 14 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Jerry Mateparae
Patsy Reddy
Premier ministre John Key
Bill English
Prédécesseur David Cunliffe
Successeur Jacinda Ardern
16e Chef du Parti travailliste

(2 ans, 8 mois et 14 jours)
Prédécesseur David Cunliffe
Successeur Jacinda Ardern
Membre de la Chambre des représentants de Nouvelle-Zélande
élu au scrutin de liste
En fonction depuis le
(6 ans et 4 jours)
Élection 26 novembre 2011
Réélection 20 septembre 2014
23 septembre 2017
Biographie
Nom de naissance Andrew James Little
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance New Plymouth (Nouvelle-Zélande)
Nationalité Néo-zélandaise
Parti politique Parti travailliste
Diplômé de Université Victoria de Wellington
Profession Avocat

Andrew Little, né le à New Plymouth[1], est un syndicaliste, avocat et homme politique néo-zélandais. Il a été le chef de l'opposition officielle du 18 novembre 2014 au 1er août 2017.

Études, et carrière professionnelle et syndicale[modifier | modifier le code]

Il étudie la philosophie, le droit et la politique publique à l'université Victoria de Wellington. Il y est président de l'association des étudiants, avant d'être élu président du syndical national des associations étudiantes. Après ses études, il travaille comme solliciteur (avocat) pour le syndicat des ingénieurs (Engineers' Union), se spécialisant en droit du travail. En 2000, il est élu secrétaire national de ce syndicat, fonction qu'il exerce jusqu'en 2011[2],[1],[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Aux élections législatives de 2011, il est élu député à la Chambre des représentants, au scrutin de liste, sous l'étiquette du Parti travailliste. En 2013, il est fait porte-parole du parti sur les questions de justice et de travail[3]. Le 18 novembre 2014 il est élu chef du parti, et donc chef de l'opposition officielle, les travaillistes étant le principal parti d'opposition au Parlement[4].

Le 1er août 2017, Andrew Little choisit de démissionner de ses fonctions de chef du Parti travailliste. Celui-ci se trouve en effet à son plus bas niveau d'intention de vote depuis 20 ans, à moins de trois mois des élections[5]. Andrew Little est remplacé par la Vice-chef du parti, Jacinda Ardern, et les intentions de vote remontent en flèche[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Fiche biographique, Parlement de Nouvelle-Zélande
  2. (en) Fiche biographique, Parti travailliste
  3. a et b (en) "Who is Andrew Little? Union chief, lawyer and Gangnam Style dancer", New Zealand Herald, 9 octobre 2014
  4. (en) "'He has the vision to win the trust of New Zealanders' - Andrew Little elected Labour leader", New Zealand Herald, 18 novembre 2014
  5. « Nouvelle-Zélande : l’opposition change de chef à l’approche des élections - Nouvelle Calédonie 1ère », Nouvelle Calédonie 1ère,‎ (lire en ligne)
  6. « Nouvelle-Zélande : le premier ministre inquiet de la remontée de l’opposition - Nouvelle Calédonie 1ère », Nouvelle Calédonie 1ère,‎ (lire en ligne)