Chris Hipkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chris Hipkins
Illustration.
Chris Hipkins en 2022.
Fonctions
41e Premier ministre de Nouvelle-Zélande
En fonction depuis le
(7 jours)
Monarque Charles III
Gouverneur Dame Cindy Kiro
Prédécesseur Jacinda Ardern
Chef du Parti travailliste de Nouvelle-Zélande
En fonction depuis le
(10 jours)
Prédécesseur Jacinda Ardern
Ministre de la réponse au Covid-19

(1 an, 7 mois et 8 jours)
Premier ministre Jacinda Ardern
Gouvernement Ardern
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Ayesha Verrall
Ministre de l'Éducation
Ministre des Services publics
Leader de la Chambre[1]
En fonction depuis le
(5 ans, 3 mois et 6 jours)
Premier ministre Jacinda Ardern
Gouvernement Ardern
Prédécesseur Nikki Kaye (Éducation)
Paula Bennett (Services publics)
Simon Bridges (Leader de la Chambre)
Ministre de la Santé

(4 mois et 4 jours)
Premier ministre Jacinda Ardern
Gouvernement Ardern
Prédécesseur David Clark
Successeur Andrew Little
Membre de la Chambre des représentants
En fonction depuis le
(14 ans, 2 mois et 24 jours)
Élection 8 novembre 2008
Réélection 26 novembre 2011
20 septembre 2014
23 septembre 2017
17 octobre 2020
Circonscription Remutaka
Législature 49e, 50e, 51e, 52e et 53e
Prédécesseur Paul Swain
Biographie
Nom de naissance Christopher John Hipkins
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Wellington (Nouvelle-Zélande)
Nationalité Néo-zélandaise
Parti politique Parti travailliste
Diplômé de Université Victoria de Wellington
Résidence Premier House (en), Wellington

Signature de Chris Hipkins

Chris Hipkins
Premiers ministres de Nouvelle-Zélande

Chris Hipkins, de son nom complet Christopher John Hipkins, né le à Wellington, est un homme politique néo-zélandais, Premier ministre de Nouvelle-Zélande depuis le .

Membre du Parti travailliste, il est membre de la Chambre des représentants à compter de 2008, et ministre de l'Éducation, des Services publics et Leader de la Chambre[1] à compter du dans le gouvernement Ardern. Il est nommé ministre de la réponse au Covid-19 dans le pays en 2020 lors de l'apparition de la pandémie. En janvier 2023, il succède au poste de chef du Parti travailliste et donc de Premier ministre à Jacinda Ardern, démissionnaire, le .

Jeunesse, formation et vie privée[modifier | modifier le code]

Chris Hipkins est né à Wellington, dans la Hutt Valley. Il fréquente l'école primaire de Waterloo et l'école intermédiaire Hutt. Il rejoint le Parti travailliste en 1996.

Hopkins a obtenu un baccalauréat avec spécialisation en politique et en criminologie à l'Université Victoria de Wellington. Après avoir obtenu son diplôme, il travaille notamment en tant que conseiller politique pour l'Industry Training Federation et de Trevor Mallard et Helen Clark au Parlement[2].

Marié à Jade Marie en 2020, ils ont eu ensemble deux enfants avant leur mariage. Ils se sont séparés en 2022[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Membre de la Chambre des représentants[modifier | modifier le code]

Chris Hipkins commence sa carrière politique lorsqu'il se présente en tant que candidat dans la circonscription de Remutaka lors des élections de 2008, à la suite du choix de Paul Swain de se retirer de la vie politique. Il est élu et nommé porte-parole chargé du Travail et des Affaires intérieures.

Il est réélu lors des élections législatives de 2011, il devient whip du Parti travailliste, et devient porte-parole du groupe chargé des services de l'État et de l'Éducation[4].

Il est à nouveau réélu lors des élections législatives de 2014. En décembre 2015, il a été la cible d'harcèlement et de menaces de mort pour avoir exprimé des inquiétudes sur la présence de panneaux publicitaires faisant la promotion d'armes à feu[5].

Ministre dans le gouvernement Ardern[modifier | modifier le code]

Il est réélu en 2017, à l'issue de ces mêmes élections législatives, lors de la formation du gouvernement de Jacinda Ardern, soutenu par le parti Nouvelle-Zélande d'abord et Les Verts[6], il est nommé ministre de l'Éducation, des services publics et Leader de la Chambre le 26 octobre 2017[7]. À la suite de la démission de David Clark en tant que ministre de la Santé le 2 juillet 2020[8], il est nommé ministre de la Santé par intérim jusqu'aux élections de 2020[9].

Il est réélu membre de la Chambre des représentants lors des élections de 2020, il est également nommé ministre de la réponse au Covid-19 à l'issue d'un remaniement à la suite de ces élections[10].

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Carmel Sepuloni, Cindy Kiro et Chris Hipkins après sa prestation de serment, le .

Le vendredi , Chris Hipkins est désigné par les députés du Parti travailliste pour remplacer Jacinda Ardern, démissionnaire, au poste de Premier ministre. Il est élu à la direction de son parti le et prend ses fonctions de Premier ministre le [11].

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]