André Fauconnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fauconnet.
André Fauconnet
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

André Fauconnet est un philosophe, écrivain et esthéticien français, né en 1881 et décédé en 1965[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de philosophie, professeur de langue et littérature allemandes à la Faculté des lettres de l'Université de Poitiers, où il compte parmi ses élèves Paul Cognasse (1914-1993), peintre, sculpteur et verrier. Professeur de sociologie et de science de l'éducation à la Faculté des lettres de Paris (1921-1938).

Il adresse à Jean-Richard Bloch une correspondance, à la suite du texte de celui-ci Notre Temps (cette correspondance est conservée à la Bibliothèque nationale de France, fonds J.R Bloch, tome 19, lettre du 20 octobre 1931). Cette lettre sera transmise par son destinataire à Georges Canguilhem.[évasif]

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

  • L'esthétique de Schopenhauer, Bibliothèque de philosophie contemporaine, 1913
  • Wilhelm Waiblinger et André Fauconnet, Liebe und Hass, ungedrucktes Trauerspiel, 1914
  • « La Psychologie de la femme chez Wagner et Schopenhauer », dans Le Monde musical no 5 du 15 mars 1914
  • « L'Esthétique de Schopenhauer » dans Le Monde musical no 5 du 15 mars 1914
  • « Sur la dépopulation de la France » dans le Mercure de France no 603 du 1er août 1923
  • Un philosophe allemand contemporain Oswald Spengler. Le prophète du déclin de l'Occident, 1925
  • « Schopenhauer précurseur de Freud » dans le Mercure de France no 852 du 15 décembre 1933
  • Étude sur l'Allemagne, première série, Félix Alcan, 1934

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]