Anacyclose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma de l'anacyclose selon Polybe.

L'anacyclose est une théorie cyclique de la succession des régimes politiques, exposée par Platon dans La République au Livre VIII (545a-546b)[1], développée par l'historien grec Polybe de Mégalopolis[2], admise par Cicéron dans le De Republica[Où ?] et reprise par Nicolas Machiavel dans Le Prince, au Chapitre IX.

Concept[modifier | modifier le code]

Le livre VIII et le début du livre IX de La République de Platon décrivent successivement quatre formes de cités et d’hommes injustes correspondant à quatre degrés de corruption de la justice, qui sont énumérés en 544c: timocratie ou timarchie, oligarchie, démocratie, tyrannie.

Polybe décrit un cycle en six phases qui fait basculer la monarchie dans la tyrannie, à laquelle fait suite l'aristocratie qui se dégrade en oligarchie, puis vient la démocratie, qui entend remédier à l'oligarchie, mais sombre, dans une sixième phase, dans le pire des régimes qui est l'ochlocratie, où il ne reste plus qu'à attendre l'homme providentiel qui reconduira à la monarchie[réf. nécessaire].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Patrick Juignet, Platon et les régimes politiques. Philosophie, science et société (lire en ligne)
  2. VI, 4, 6

Bibliographie[modifier | modifier le code]