Amazonite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amazonite
Catégorie IX : silicates[1]
Image illustrative de l'article Amazonite
Amazonite - Colorado, États-Unis
Général
Formule chimique K[AlSi3O8]
Identification
Masse formulaire 278.33 uma
Couleur verte, vert bleuté, bleu-vert
Classe cristalline et groupe d'espace pinacoïde
Système cristallin triclinique
Macle Carlsbad, Baveno, Manebach, polysynthétique comme l'albite
Clivage parfait selon {010} et {001}
Échelle de Mohs 6 - 6,5
Trait blanc
Éclat vitreux à nacré
Propriétés optiques
Indice de réfraction Np=1,514-1,529 Nm=1,518-1,533 Ng=1,521-1,539
Pléochroïsme nul
Biréfringence généralement -0,005 à -0,008 parfois jusqu'à -0,010 ; biaxe négatif
Fluorescence ultraviolet gris-vert
Propriétés chimiques
Densité 2,56 - 2,58
Fusibilité fond difficilement
Solubilité soluble dans HF
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L'amazonite est une variété de microcline, minéral de la famille des feldspaths dont la formule KAlSi3O8 est identique à celle de l'orthose. Le microcline est le polymorphe de basse température, qui appartient au système cristallin triclinique. L'amazonite a une texture perthitique.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom vient du fleuve Amazone.

Cristallographie[modifier | modifier le code]

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 8,577 Å, b = 12,967 Å, c = 7,223 Å, Z = 4; alpha = 90,65 °, beta = 115,933 °, gamma = 87,783 ° V = 721,85 Å3
  • Densité calculée = 2.56

Particularité de cette variété[modifier | modifier le code]

C'est une pierre ornementale de couleur verte, vert bleuté, bleu-vert translucide à opaque. Elle est sensible aux pressions. Pendant de nombreuses années, l'origine de la couleur de l'amazonite était mal définie. L'hypothèse que sa couleur soit due au cuivre, a longtemps été retenue car les composés de cuivre ont souvent des couleurs bleues et vertes, mais cette couleur est aussi susceptible d'être donnée par de petites quantités de plomb et d'eau particulièrement pour les feldspaths[2]. C'est aujourd'hui l'hypothèse retenue.

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

  • Autriche
Pack, Packalpe Mts, Styrie[3]
  • Brésil
Mine Velha, Tenente Ananias, Rio Grande do Norte
Mine Santa Maria de Itabira, Santa Maria de Itabira, Minas Gerais
  • Canada
Mine Evans-Lou, Val-des-Monts, Les Collines-de-l'Outaouais RCM, Outaouais, Québec[4]
  • Éthiopie
Konso, Province de Sidamo-Borana
  • Tchéquie
Kracovice, Třebíč, Vysočina Region, Moravie[5]
  • États-Unis
Pike's Peak, Teller County, Colorado
Zapot Mine, Hawthorne, Mineral County, Nevada

Sur les autres projets Wikimedia :

Lake George Colorado

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

L'amazonite est un des minéraux du jeu vidéo Motherload. Il se présente sous la forme de polygones brillants et constitue le minéral le plus rare devant le diamant, et se vend donc très cher.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. (en) Anne M. Hoffmeister et George R. Rossman, « A spectroscopic study of irradiation coloring of amazonite; structurally hydrous, Pb-bearing feldspar », Am. Min., vol. 70,‎ , p. 794–804
  3. Der Aufschluss, special edition (1972), p. 38-41
  4. Sabina, A.P. (1986) Rocks & Minerals for the collector; Buckingham - Mont-Laurier - Grenville, Quebec Hawkesbury - Ottawa, Ontario. GSC Misc. Report 33, 27,30-31 p.
  5. Škoda, R., Novák, M., Houzar, S.: Granitické NYF pegmatity třebíčského plutonu. Acta Musei Moraviae, Scientiae geologicae, 2006, roč. 91, s. 129 - 176